Présentation du bilan 2016 d’Arcad-sida Mali

13

Sur une prévision de dépistage de 2234 professionnelles du sexe; 2795 ont été dépistées

Le Grand Hôtel de Bamako a abrité le vendredi 28 juillet 2017, l’atelier de présentation du bilan d’activités 2016 de la dynamique Association de recherche de communication et d’accompagnement à domicile des personnes vivant avec le VIH et le Sida (ARCAD-SIDA).

Le professeur Moussa Maïga, secrétaire exécutif du Haut conseil de national de lutte contre le Vih Sida a présidé la cérémonie. Il avait à ses côtés le professeur Woyo Konaté, président de l’ARCAD-Sida, Mme Sidibé Madina Haïdara représentante de la cellule de lutte contre le Sida au Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Mme Diarra Oumou Dierma et plusieurs autres personnalités de marque.

Cet important atelier s’est déroulé en présence des structures partenaires.

Au cours de cet atelier de présentation du bilan, le responsable suivi évaluation de l’ARCAD-SIDA Mali , Dr Fodé Diallo dira dans son exposé qu’au niveau de l’offre de service de prévention, l’ARCAD-SIDA a fait des plaidoyers pour la création d’un environnement favorable auprès des décideurs administratifs et politiques dans une logique d’information et de réflexion sur la nécessité d’une implication pour un accès universel.

Il a signalé que l’ARCAD-Sida a approché 3 unités de santé sexuelle et la clinique des Halles de Bamako. 1608 causeries ont été effectuées avec les travailleuses de sexe et sur une prévision de dépistage de 2234, 2795 ont été dépistées, dont 130+, soit 4,6% de taux de prévalence et 95 sont suivies sous antirétroviraux (ARV). Concernant l’accès à la prise en charge pour les adultes et les enfants au niveau de 1/3 des 16 sites communautaires, il a noté que le nombre de conseil dépistage s’élève à 18.389. Le nombre de nouvelles personnes dépistées VIH+ est de 4.578 soit 25%, le nombre de nouvelles inclusions sous ARV est de 3212 et le nombre de patients suivis réguliers sous ARV est de 18986 soit 50% de la cohorte du pays dont 23% de couverture en charge virale. Au niveau du concept santé positive dignité et prévention, il a fait savoir que l’ARCAD –Sida a mené 4338 enquêtes sociales au niveau des sites de prise en charge auprès des patients avec 2225 personnes, des catégories en situation de précarité(73% de femmes) ; 3 864 entretiens individuels auprès des couches sociales pour les écouter et les orienter sur les difficultés au quotidien ; 110 groupes de parole auprès des femmes enceintes séropositives dans la prévention de la transmission mère-enfant(PTME) et l’implication des hommes. 1724 visites à domicile pour apporter réconfort et soutien aux patients, 403 ateliers culinaires sur les sites communautaires et publics avec 24 850 participations de bénéficiaires ; 2214 kits alimentaires et hygiéniques distribués aux patients démunis.

Selon Dr Diallo, 381 enrôlements ont été faits au sein de l’association pour maintenir la dynamique association et le militantisme, des sensibilisations pour la PTME et le dépistage avec 2613 causeries sur la PTME dans les CSCOM et 1025 causeries dans la population générale.

Le bilan financier des activités s’élève à 2.431.635.830 FCFA.

Pour les perspectives, l’ARCAD-SIDA se fixe des objectifs entre autres : renforcement de l’expertise communautaire, le renforcement du plateau technique du laboratoire CESAC de Bamako, du renforcement de la prévention de la transmission mère-enfant(PTME).

Le professeur Woyo Konaté a rappelé dans son intervention que l’ARCAD-Sida s’inscrit auprès du Ministère de la Santé depuis 1996 pour faciliter l’accès aux soins et aux services de prise en charge des personnes infectées et affectées par le VIH.

Selon lui, une implication qui a permis d’avoir aujourd’hui sur le territoire national, 16 sites de prise en charge. « Cela dénote l’engagement de l’organisation en vue d’assurer plus de la moitié des personnes vivant avec le VIH / Sida au Mali ». Des résultats enregistrés qui ont été honorés par le Gouvernement qui, à partir de 2016, a accordé à ARCAD-SIDA, le statut d’utilité publique. Il a salué les partenaires techniques et financiers qui ne se lassent pas de faire confiance à leur structure.

Mme Diarra Oumou Dierma a salué les résultats enregistrés et elle a apprécié à sa juste valeur les plaidoyers qui ont abouti à la gratuité de la prise en charge et qui font aujourd’hui que notre pays tend vers l’élimination du fléau.

A sa suite, Mme Sidibé Madina Haïdara a invité les responsables de la structure à focaliser leurs interventions dans les localités où il y a plus de malades.

Le Professeur Moussa Maïga a salué les résultats probants tout en encourageant les acteurs de la lutte contre le VIH et le Sida à redoubler d’efforts pour l’élimination de cette maladie dans notre pays. Il a ensuite insisté sur la nécessité d’impliquer les leaders communautaires et d’accentuer les interventions au niveau des populations clés.

Pour sa part Dr Aliou Sylla, président d’honneur d’ARCAD-SIDA a fait une présentation sur les enjeux de la lutte contre le sida.

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Mamadou SISSOKO

Source : aBamako

aBamako