Au Mali, une opération de réintroduction des autruches

0

Au Mali, il y a encore quelques dizaines d'années, il n'était pas rare de croiser des autruches en liberté. Décimée par le braconnage, l'espèce a disparu. Un des plus riches hommes d'affaire du Mali s'est mis en tête de les réintroduire. Plongée au cœur de l'unique ferme d'élevage d'autruches du pays.

Dans l'éclosoir, des dizaines d'œufs sont alignés sur des traverses en bois. Tout est sous contrôle, température, humidité, rien n'échappe à Khadi Camara, chargée du suivi des petits autruchons :

« On vient d’avoir des autruchons qui sont nés ce matin, que nous allons garder ici pendant 24 heures, le temps de s’acclimater avant de les faire sortir. »

Les bébés autruches sont encore patauds ; ils trébuchent au moindre obstacle. Dans trois mois, ils iront rejoindre leurs 3 000 et quelques congénères à la ferme Kledu, en périphérie de Bamako :

« L’objectif premier du promoteur c’est de les réintroduire au niveau des différentes forets et faunes du Mali. Et aussi nous faisons la commercialisation de la viande, du cuir, de la peau, les plumes, les œufs et tous les dérivés de l’Autruche. »

Et pour élever ces grands oiseaux, le patron a fait appel il y a plus de 20 ans à une société nord-coréenne qui forme les éleveurs Maliens. Des nord-coréens qui ont importés leurs techniques et leurs musiques qu'ils diffusent aux autruches toute la journée. Ecoutez Madou Coulibaly, c'est un des responsables :

Source : aBamako

aBamako