Intenses débats autour de la révision constitutionnelle : que comprendre du silence assourdissant du président Tréta ?

26

Jamais Bocar Tréta, le président du Bureau Politique National du Rassemblement Pour la République(RPM) même au plus fort de sa période de disgrâce d’avant le congrès de sa confirmation en tant que chef des tisserands, n’avait été aussi effacé, aussi silencieux que ces temps –ci, ces temps de fortes turbulences que, ses camarades travailler à le mater.

Bocar Tréta, Président en exercice du RPM a-t-il totalement délaissé les premiers rôles à Me Baber Gano, son secrétaire général qui, il faut le dire en passant, est sur tous les fronts, en première ligne, engagé dans le combat d’honneur et de dignité que les tisserands mènent aux côtés de leur chef fondateur, le président Keita ?

Le contraire aujourd’hui étonne plus d’un. Au début de la fronde anti- révision, son absence criarde et incompréhensible selon des proches à lui, s’expliquait par son absence du pays, à l’étranger pour le compte du parti, assises de l’International Socialiste.
Un argument qui avait séduit, mais voilà que depuis plus d’un ou deux mois, c’est le même silence radio, le même effacement, la même attitude de désintérêt pour le projet du même Tréta.
Qu’est ce qui se passe donc au RPM ?

Le Docteur Bocar Tréta est – il encore en phase avec ses camarades du RPM ou est-ce à dire, qu’il est tout simplement opposé au projet porté par le président de la république et ses camarades du parti, raison de son effacement ?

Contrairement à son premier –vice-président nommé premier ministre, chef du gouvernement donc tenu par un certain devoir de réserve, Bocar Tréta lui, est totalement absent, déconnecté du terrain politique sur lequel, ses camarades se battent avec ardeur, détermination et engagement ?
Une stratégie politique ou une démission jusqu’ici sous le boisseau ? Le cœur du Docteur Bocar Tréta battrait –il toujours pour le RPM ? Les maliens veulent comprendre même si beaucoup d’entre eux connaissent les états d’âme du Docteur président du RPM. Nous cherchons et nous trouverons les raisons de ce silence assourdissant.
A Suivre.
Sory de Motti

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here