Obstruction de la voie publique à Bamako: L’axe passant par le marché de Fassandougou en commune III impraticable

38

La concentration des circulations routières à Bamako est une réalité qui suscite beaucoup de réactions dans la capitale, surtout en période hivernale. Ce phénomène est la cause majeure de plusieurs accidents de la circulation routière. Mais le cas de Fassandougou communément appelé marché d’Hamdallaye constitue une particularité due à un mauvais entretien de cet axe en période des productions des céréales de première nécessité.
En cette période de campagne des produits agricoles de première nécessité c’est la mal organisation qui prévaut sur l’axe traversant ce marché. Comme tous les habitants et mêmes les passants de la capitale s’en rendent compte à partir du mois de juin jusqu’aux environs de mi août est prévue en tant que la forte production de maïs et de l’arachide. Ces produits sont destinés directement à la consommation des populations. Les véhicules qui transportent ces marchandises endommagent certains axes suite à des mauvaises organisations de la circulation routière.
Le marché rose communément appelé aussi « Soukounicoura » en commune II et celui de Fassanbougou en commune III font objet de pratique d’incivisme qui met en cause la circulation routière. Aujourd’hui l’axe principal traversant ce marché se trouve dans la parfaite illustration qui ne passe inaperçu. Le stationnement des gros porteurs en provenance de Bougouni dans la région verte du Mali Sikasso ou de Ségou ne donne absolument aucune considération au respect du code de la route à tout point de vue.
A l’heure où nous sommes, le désordre est le constat flagrant des usagers de leur passage. Sa traversée équivaut à une perte de temps énorme et inestimable, seulement environ moins de 500 mètres, on perd plus d’une 1 heure, voire 2 heures pendant les heures de pointe. Les difficultés d’accès sont fréquentes quotidiennement depuis 5 heures du matin. Les usagers ont crié haut et fort auprès du maire de la commune III et du 2ème arrondissement de police du district. Mais rien n’a changé pour le calvaire des usagers de l’axe.
Pour savoir ce que fait l’autorité communale pour empêcher l’obstruction de cet axe, précisons-le ce marché relève de la commune IV, on nous a maintes fois indiqué son absence dans son secrétariat particulier.
« Ce n’est ni le maire encore moins la police qui peut nous ordonner à agir en bon citoyen », selon un occupant de lieux. Il nous appartient d’agir en responsable pour prioriser la voie aux usagers de la route, nous a indiqué un responsable du marché. Cela interpelle chacun de nous à renoncer aux comportements belliqueux, a t –il ajouté avant de regretter que l’espace réservé pour le marché constitue le dernier souci des autorités.
(A suivre…..)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here