Comité international olympique (CIO)/ comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM) : Les capacités d’une cinquantaine d’athlètes maliens renforcées dans le cadre du suivi de leur carrière

11

Le Comité international olympique (CIO) à travers la Solidarité olympique en partenariat avec le Comité national olympique et sportif du Mali  vient de renforcer les capacités d’une cinquantaine de jeunes athlètes maliens de différentes fédérations (Athlétisme, natation, taekwondo, tennis, volleyball, handisports, basket-ball, escrime…) dans le cadre du suivi de leur carrière. Après une journée d’échange très fructueuse, les participants ont salué cette belle initiative.

Le Programme de suivi de carrière des athlètes est une initiative du Comité international olympique (CIO) piloté par la Solidarité olympique. Pour le CIO, “le présent et l’avenir de nos athlètes constituent les vraies priorités”. C’est en 2005 que ce programme a été lancé.

Une cinquantaine de jeunes athlètes maliens de différentes fédérations sportives viennent de bénéficier de ce programme, à travers une formation qui s’est déroulée le 15 août dernier, dans la salle de conférence du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). C’est donc la troisième fois après celle de 2007 et 2014.

Ce programme, faut-il le rappeler, est conduit par l’ancienne basketteuse malienne et championne d’Afrique en 2007 à Dakar, Mme Tounkara Kady Kanouté (elle a aussi joué aux Etats Unis et est Olympienne aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008). Elle est la représentante des athlètes au niveau du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), présidente de la Commission des athlètes de la Zone 2 et elle siège au sein du Comité de pilotage de suivi de carrière des athlètes de haut niveau et au niveau de la Commission éducation de l’Agence mondiale contre le dopage.

Pour cette présente formation, Mme Kady Kanouté était accompagnée par Kadia Touré, vice-présidente de la commission des athlètes du Mali, qui a suivi une formation au Cap Vert en mars dernier afin de présenter ce programme. Le chef de la section “ Développement au Cnosm” Ibrahima Traoré, était aussi au rendez-vous. Il s’est réjoui de la tenue d’une telle formation afin de préparer l’avenir de ces athlètes. “Il s’agit du suivi de carrière de nos athlètes. Il y a certains athlètes qui sont très performantes, mais ils ont des difficultés pour pouvoir s’épanouir dans la vie globalement ou professionnelle. Voilà pourquoi le CIO a initié ce programme “ nous a précisé Ibrahim Traoré. Avant de souligner : “Nous avons sollicité la participation de toutes les fédérations nationales. Une vingtaine a répondu à notre appel avec 5 athlètes par fédération. Nous avons aussi autorisé certains dirigeants sportifs à prendre part, à observer et à écouter. Cela afin que nous puissions avoir une continuation dans le suivi des athlètes”.

Pour Kady Kanouté, cette formation a été très riche en apprentissage pour les jeunes athlètes maliens dont la plupart sont des champions de leur discipline.  Selon elle, ce programme est le plus important au niveau du Comité international olympique parce qu’il s’agit de l’avenir et de la carrière des athlètes. “Il s’agissait pour nous d’offrir tous les outils de l’athlète pour qu’il ait une carrière après le sport. Ce programme accompagne les athlètes qui préparent et effectuent leur transition professionnelle. Il donne accès à des ressources et des formations en vue d’améliorer leurs compétences générales et d’exploiter au maximum les possibilités qui s’offrent à eux en termes d’études et d’emploi “ dira-t-elle.

” Durant cette journée, les participants ont appris comment se créer un réseau de personnes qui pourront les aider dans le futur, comment se mettre en place un plan pour leur avenir après le sport, comment communiquer en tant qu’athlète avec le monde des affaires… ” a-t-elle précisé.

Sur plan international, dira Kady Kanouté, ce programme a touché plus de 30 000 athlètes sur plus de 185 pays à travers le monde. “Il n’est pas seulement pour les athlètes du Mali, mais de l’Afrique. Moi-même, j’ai animé plus de 30 séminaires en Afrique sur ce sujet. C’est un programme global, une initiative du CIO pour que tous les athlètes du monde puissent en bénéficier” a-t-elle ajouté.

Il est nécessaire de rappeler que ce programme du Comité international olympique (CIO) est proposé en collaboration avec Adecco Group, qui est le leader mondial des services de ressources humaines et a commencé à fournir des services de suivi de carrière aux athlètes depuis 1999.

Pour ceux qui ne le savaient pas, la mission du Comité international olympique est d’assurer l’organisation régulière des Jeux Olympiques, de soutenir toutes les organisations membres du Mouvement olympique et d’encourager la promotion des valeurs olympiques. Dans l’Agenda olympique 2020, précise Kady Kanouté, “le Comité international olympique a renforcé son engagement à soutenir les athlètes en les plaçant au cœur des Jeux Olympiques et en investissant davantage dans leur soutien, sur le terrain et en dehors. Le Programme de suivi de carrière des athlètes revêt donc la plus grande importance pour le CIO et les athlètes”.

En tout cas, le président du Cnosm, Habib Sissoko, accorde une importance capitale à l’Agenda 2020 du Comité international olympique.           

 A.B. HAÏDARA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here