Pose de la première pierre des entrepôts modernes de la PPM : Estimé à plus de 4 milliards de FCFA, ce projet constitue un investissement unique dans l’espace CEDEAO

45

La date du mardi 15 août 2017 restera gravée dans les annales et dans les esprits des populations  du Kanadjiguila, dans la commune rurale du Mandé, cercle de Kati. Et pour causse, cette date va désormais rappeler la cérémonie inaugurale de lancement  des travaux de construction des entrepôts modernes  préfabriqués de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) à Bamako, et dans les régions de Kayes, Koulikoro, et Mopti. Ce projet, estimé à plus de 4 milliards de FCFA, constitue un investissement unique dans l’espace CEDEAO, qui va permettre à la PPM de retrouver et renforcer sa mission de service public.

Le délai de construction est de 10 mois. En l’absence du Premier ministre et du ministre Samba Ousmane Sow, tous empêchés par des urgences de dernières minutes, Dr Salif Samaké, non moins secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a présidé l’événement.  Outre le Président directeur général de la Pharmacie Populaire du Mali, Dr Moussa Sanogo, la cérémonie a enregistré  la présence du ministre de la Décentralisation et de la fiscalité locale, Alassane Mohamed Ag Moussa, des Ambassadeurs des Etats-Unis et du Royaume des Pays, de l’ancien ministre de la santé, Ousmane Koné, les autorités administratives des régions concernées  et de nombreux acteurs de la santé.

Le représentant du chef de quartier de Kanadjiguila a dit que cette cérémonie est un acte de patriotisme compte tenu des effets néfastes des médicaments « par terre » dans notre environnement. Selon lui, la stabilité du Mali repose sur l’assainissement et la sécurité.

Dans son adresse, le maire de la commune rurale du Mandé, Moussa Camara, a fait savoir que cet événement est d’une importance capitale pour tout le Mali. A ses dires, la construction de ces entrepôts modernes permettra d’améliorer le travail des agents de la PPM dans la protection des médicaments. Ces interventions ont été suivies par la présentation du projet par l’ingénieur Ousmane  Sanogo.

A l’entame de son discours, le PDG de la PPM, Dr Moussa Sanogo,  a indiqué que cette cérémonie intervient  à un moment où son  entreprise est dans la phase charnière de la mise en œuvre de son Plan Stratégique 2015-2019.  Selon lui, ce projet stratégique, fruit de la collaboration  avec les partenaires comme l’USAID/SIAPS et le royaume des Pays-Bas, est un challenge  pour le secteur pharmaceutique du Mali. Estimé à plus de 4 milliards de FCFA, ce projet constitue un investissement unique dans l’espace CEDEAO qui va permettre à la PPM de retrouver et de renforcer sa mission de service public. Dr Moussa Sanogo a signalé que : « ces entrepôts seront dotés de chambres froides à températures ordinaire et négative, des équipements de manutention de dernière génération, d’un système d’air conditionné, d’un système de sécurité incendie et vol, d’outils de stockage et de palettes modernes, appuyés par une plateforme  informatique pour disposer d’informations actualisées sur le système de gestion logistique et de stock ».

A en croire le PDG de la PPM, dans la période de démarrage du projet en 2015/2016, pour la satisfaction des besoins en médicaments des établissements publics,  la structure a commandé pour cette période environ 24 milliards FCFA  de produits pharmaceutiques auprès de ses fournisseurs. Aux dires du Dr Sanogo, ces entrepôts vont améliorer le plateau technique de la PPM et contribuer de façon significative  et qualitative à l’amélioration d’efficience des réponses données aux requêtes des usagers et clients, autrement dit l’offre des soins. Il a déclaré que la capacité de stockage sera multipliée par trois avec des économies considérables sur les coûts d’emmagasinage pouvant atteindre  plus de 250 millions de FCFA par an.  Le PDG a ensuite fait comprendre que cette immobilisation majeure est un instrument de développement sanitaire qui aspire à devenir un pole d’excellence dans l’espace UEMOA à l’horizon 2022.

Par ailleurs, Dr Moussa a souligné que l’accomplissement de ses missions, la PPM mérite d’avoir  des avantages fiscaux et douaniers dans la limites des dispositions communautaires, légales et réglementaires au titre des exonérations en douanes et de la TVA pour les matériaux  utilisés dans le cadre de la construction de ces entrepôts notamment les préfabriqués conditionnés par une entreprise sud-africaine.

Aussi, le Dr Moussa a entretenu l’assistance sur le fait que la Direction générale des Marchés publics et la Direction générale du Budget national, chargés de la mise en œuvre du cadre réglementaire devrait d’avantage accompagner  la PPM tant dans l’exécution du contrat plan signé entre l’Etat et la PPM que dans le règlement  diligent des créances de l’entreprise au titre des livraisons de produits effectués au profit du secteur public pour lui permettre de mieux exécuter sa mission de service public sanitaire et pharmaceutique. En outre, il  a sollicité l’accompagnement du département dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments qui constitue un fléau pour la santé publique et l’économie nationale (50milliards FCFA de manque à gagner par an selon certaines études).Pour terminer, le PDG de la PPM a exprimé sa ferme conviction de l’essor de la centrale d’achats qui contribuera à garantir à tous un état de santé optimal pour soutenir durablement la croissance et le développement du pays.

Pour l’Ambassadeur du royaume des Pays-Bas, ces entrepôts fruit de la complémentarité  d’un partenariat fécond, répondent aux besoins de la population malienne.

L’Ambassadeur des Etats Unis au Mali, Paul  Folmsbee, a laissé entendre que le manque de disponibilité des médicaments  de qualité et d’autres produits de santé reste  l’un des principaux  facteurs de la mortalité infantile et maternelle. Il a précisé que cette situation nécessite une capacité  de stockage  adéquate au niveau central et régional. « En posant la première pierre de ce chantier, nous participons à la construction d’un Mali meilleur et prospère. La construction de  ces entrepôts fabriqués est le fruit d’un partenariat  fort et  dynamique  entre les Etats-Unis et les Pays-Bas.  La contribution de l’USAID représente environ 1.700.000.000fcfa », a maintenu le diplomate américain. Avant de dire que la capacité du Gouvernement malien à fournir des produits et des services de santé vitaux aux plus vulnérables  sera renforcée.

Le secrétaire général du  Ministère de la Santé et de la Santé Publique, Dr Salif Samaké a d’abord noté que pour la réalisation de ce projet, la contribution sur fonds propre de la PPM est estimée à 1,5miliards de FCFA. Il a poursuivi en soulignant que la construction de ces entrepôts contribue à la satisfaction de la demande sociale  et renforce les stratégies de lutte contre la vente illicite des produits pharmaceutiques.

La pose de la pierre par le ministre de la Décentralisation et de la Fiscalité locale Alassane Mohamed Ag Moussa mettra fin à la cérémonie.

Jean Goïta

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here