Lutte contre la mendicité des enfants jumeaux dans les rues de Bamako : Des équipements et vivres remis à 120 mères jumeaux par le ministère de la solidarité

37
Le Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire (MSAH) et la Coalition Maliennes des Droits de l’Enfant (COMADE) conjuguent leurs efforts pour lutter contre la mendicité des enfants jumeaux dans les rues de Bamako. Dans ce cadre, le département de solidarité et de l’action humanitaire a remis le 30 Août 2017, dans l’enceinte du Lycée Mamadou Sarr de Lafiabougou, un important lot d’équipements et de vivres à 120 mères jumeaux de Bamako à travers la Comade. Le don est composé de 3 tonnes de Riz (soit 60 sacs) et des matériels d’équipements à leurs endroits une formation suivi à des activités génératrice de revenus, notamment la fabrication artisanale de savon. Le coût des dits équipements et la formation ont coûté la bagatelle de 3.200.000 FCFA au département de l’action humanitaire, selon le secrétaire général de la Comade, Gaoussou Traoré. A ceux-ci, s’ajoutent des bidons d’huiles, des peaux de prières, etc. La cérémonie a été présidée par le conseiller technique du MSAH, Abdoulaye Ibrahim Maiga, avec à ses côtés le représentant du Maire de la CIV, les notabilités coutumières et religieuses, et les 120 mères jumeaux et leurs enfants. Elles ont reçues leurs dons des mains du conseiller technique du MSAH et de plusieurs autres personnes. Le secrétaire général de la Comade, Gaoussou Traoré, a salué l’acte du MSAH. « Grâce au département, les sœurs en situation difficile vont bénéficier de l’aide pour passer une bonne fête de tabaski. Second acte de solidarité de la part du département de la solidarité, dit Gaoussou Traoré, il a permis à ces 120 mères jumeaux de suivre une formation sur des activités génératrices de revenus, en particulier la fabrication artisanale de savon. Avec ces équipements, elles vont quitter les bords des routes pour quémander, exposer leurs enfants au soleil et autres accidents. Ce geste dénote aussi la solidarité, l’entraide qui prévaut dans notre pays depuis des temps », indique le secrétaire général de la Comade. Et Abdoulaye Ibrahim Maiga de dire : «cette formation aux activités génératrices de revenus est extrêmement importante pour mon département. Elle vise à permettre aux mères jumeaux, pratiquant la mendicité sur les artères et places publiques, de subvenir à leurs besoins dans un premier temps, mais aussi à retirer les enfants jumeaux des situations dramatiques aux quelles ils sont exposés au quotidien, et qui n’honorent ni leurs parents, ni le citoyen malien, ni l’Etat malien, partie à la convention des Droits de l’enfant, dont notre pays est le premier signataire en Afrique». Il s’agit pour nous, dit-il, de créer pour ces familles des conditions les meilleures pour assurer une prise en charge correcte de ces jumeaux et triplés par leur labeur; d’aider ces familles à assurer leurs devoirs et responsabilités de parents; d’éviter aux enfants tous les risques encourus par leur exposition sur les voies et places publiques tout en préservant leurs droits. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here