Corée du Nord: la bombe H, jusqu’à 4.000 fois plus puissante que Hiroshima

63

Dimanche, Pyongyang a annoncé avoir testé une bombe H (à hydrogène ou thermonucléaire) “d’une puissance sans précédent” et pouvant être installée sur son nouveau missile intercontinental. L’essai est une “réussite parfaite”, a ainsi assuré la télévision publique nord-coréenne. Il s’agit du sixième essai nucléaire nord-coréen et le plus puissant à ce jour. L’énergie dégagée lors de la secousse sismique (6,3 de magnitude) provoquée par l’essai était, selon les services météorologiques sud-coréens, cinq à six fois supérieure à celle de la secousse provoquée par l’essai précédent.

En septembre 2016, le cinquième essai nucléaire avait en effet provoqué un séisme de 5,3 de magnitude et dégagé une énergie de 10 kilotonnes, moins que la bombe d’Hiroshima (15 kilotonnes). Et Pyongyang n’avait pas déclaré qu’il s’agissait d’une bombe H. La bombe H, 10 à 100 fois plus puissante que la bombe A Basée sur le principe de la fusion nucléaire, la bombe H libère une énergie supérieure aux températures et aux pressions régnant au coeur du soleil. Les Etats-Unis l’ont testée le 1er novembre 1952 et l’URSS un an plus tard. La plus grosse à avoir jamais explosé, lors d’un essai soviétique en octobre 1961, avait une puissance de 57 mégatonnes, théoriquement près de 4.000 fois plus que la bombe larguée sur Hiroshima. Aucune bombe H n’a à ce jour été utilisée en dehors de… Lire la suite sur BFMTV.com

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here