Transparence dans l’attribution des logements sociaux au Mali : Le Collectif des demandeurs de logements sociaux soutien le tirage au sort

16
L’information a été donnée par M. Moussa Touré, président du Collectif des demandeurs des logements sociaux du Mali (CDLS-Mali), à l’occasion du 2e anniversaire du dit collectif. C’était, le dimanche 27 aout dernier, en présence de M. Tahirou Coulibaly, vice-président du bureau du collectif; le secrétaire général, M. Mamadou Diarra ; Mme Ina Diallo, trésorièregénérale et les autres membres du collectif. Le CDLS-Mali a déjà deux ans d’existence. Créé le 27 août 2015, le collectif opte pour la transparence et la justice au niveau de l’attribution des logements sociaux. Selon le président du bureau, le tirage au sort est une meilleure solution qui vise une attribution équitable et transparente des logements sociaux à travers un système informatisé. À titre explicatif, il a souligné que tous les demandeurs sont inscrits dans un logiciel au niveau de l’Office Malien de l’Habitat (OMH) pour éviter les confusions et les défaillances. Poursuivant son intervention, il a adressé ses vifs remerciments à Me Mohamed Ali Bathily, Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme pour son esprit patriotique et sa clairvoyance dans la gestion de ces logements. Mais aussi pour le respect et la considération à l’endroit du collectif. Toutefois, le collectif par la voie de son président souhaite une concertation au niveau du gouvernement par rapport à l’attribution des 3000 logements qui pointe à l’horizon. Aux dires du président, l’un des soucis majeur du CDLS-Mali serait d’être membre de la commission d’attribution des logements sociaux. S’y ajoute, l’annulation du payement des cautions qui avait été réclamée par le collectif, mais qui malheureusement reste sans suite. Répondant à la question relative au bilan des deux ans d’existence, le président Touré a estimé que les résultats sont satisfaisants. Il a pense que le collectif a joué un rôle prépondérant dans la gestion des logements sociaux. Et ce, à travers les dénonciations des personnes qui ne méritent pas les logements et les impayés. Au nombre desquelles, il a cité le cas des 5 logements sociaux attribués à l’ex-premier Ministre Modibo Keita, celui de l’ancien Maire de Gao Sadou Yattara ; l’expulsion de certains impayés et tant d’autres, donc un bilan encourageant. Adama Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here