Présentation de lettres de créance : Quatre nouveaux ambassadeurs reçus À Koulouba

24
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu vendredi dernier, dans l’après-midi, quatre ambassadeurs venus lui présenter leurs lettres de créance. La cérémonie qui aura duré une heure d’horloge, a débuté à 16 heures 20 mm avec l’introduction auprès du chef d’Etat du nouvel ambassadeur de la République fédérale du Nigéria. Né en 1959, Kenneth Chikere Nwachukwu qui a intégré le service diplomatique nigérian en 1982, a gravi peu à peu les échelons de la profession dans les représentations de son pays au Burkina Faso (3è secrétaire consul de décembre 1982 à février 1989), Suisse (1er conseiller consul d’avril 1998 à février 2001), Trinité-et-Tobago (chef de l’information et de la culture à l’ambassade de 2001 à 2003) et en France. Dans son pays, il a également occupé plusieurs fonctions, dont celui de chef de cabinet du ministre des Affaires étrangères. En matière de la coopération entre le Mali et le Nigéria, beaucoup reste à faire pour explorer au maximum les potentialités existantes. Le nouvel ambassadeur s’y attèlera. Le général Francis Adu-Amanfoh (Ghana) Le président de la République a également reçu la lettre de créance du général Francis Adu-Amanfoh, en qualité d’ambassadeur de la République du Ghana au Mali. Le nouvel ambassadeur, né en décembre 1945, possède une expérience et une compétence avérée en tant que professionnel du renseignement stratégique, analyste pour la paix mondiale… Incorporé dans l’académie militaire du Ghana en janvier 1969, il a bénéficié des formations dans des institutions militaires étrangères (en Angleterre et aux Ole Andreas Lindeman (Norvège) Etats-Unis) pour devenir un ingénieur militaire professionnel. En tant que diplomate, Adu-Amanfoh a été accrédité au Libéria de 2006 à 2009. Dans ce pays, il est connu pour sa contribution effective à la consolidation de la paix et à la reconstruction nationale post-conflit. Une riche expérience qu’il mettra, dans le cadre d’une coopération dynamique, au service du Mali qui se reconstruit progressivement après une grave crise multidimensionnelle. À 17 heures 25 mm, Ole Andreas Lindeman a été introduit auprès du chef de l’Etat en qualité de nouvel ambassadeur de la Norvège au Mali. Fort d’une riche carrière militaire et diplomatique, il a toutes les qualités requises pour booster la coopération entre le Mali et son pays. Né en juin 1962, il fut deuxième secrétaire à l’ambassade royale de Norvège en Ukraine (1994-1996), puis premier secrétaire à l’ambassade royale de Norvège en France (1996-1998). Anthony Miyeni (L’Afrique du Sud) Après un bref passage au Kosovo en 2001 comme conseiller politique auprès du général commandant de la force de l’OTAN, M. Lindeman retrouve le monde de la diplomatie en 1998. De cette année à août 2002, il a été conseiller (affaires politiques) à l’ambassade royale de Norvège en Russie. Il devint, par suite, chef de projet au ministère des Affaires étrangères (2004-2006), chargé de recherche à l’Institut norvégien d’études de la défense (2006-2007), directeur général adjoint au ministère de l’Industrie et Commerce (2007-2011)… D’août 2013 à sa nomination comme ambassadeur de la Norvège au Mali, M. Lindeman était le consul général du consulat royal de Norvège à Mourmansk (Fédération de Russie). L’Afrique du Sud est désormais représentée dans notre pays par un ambassadeur d’expérience. Anthony Miyeni qui a présenté au président Keita sa lettre de créance vendredi, doit s’évertuer à booster la coopération entre nos deux pays. Ces différents diplomates, qui sont désormais accrédités auprès de nos autorités, œuvreront pour le renforcement et la diversification des relations de coopération et d’amitié entre le Mali et leurs pays respectifs. Issa DEMBéLé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here