Soutien aux personnes vivant avec le Vih/Sida : Le siege du RMAP+ rénove

16
Chose promise, chose due. La Première dame a tenu promesse et rénové le siège du Réseau malien des personnes vivant avec le Vih/sida (RMAP+). La cérémonie d’inauguration s’est déroulée, le week-end dernier, en présence de plusieurs acteurs intervenant dans la lutte contre la pandémie. Ces locaux réhabilités offrent, désormais, les commodités pour une vie en groupe. Ils représentent aussi un cadre propice de rencontre pour les personnes infectées par le virus du sida. Il faut préciser que l’inauguration a été couplée à une remise de dons en vivres. Il s’agit de 200 sacs de 50 kg de riz, autant de sacs de sucre et 65 cartons de lait. Il y avait aussi 500 bidons d’huile de 20 litres chacun pour un montant global de 24 millions de Fcfa. La présidente du RMAP+ Mme Djerma Oumou Diarra a rappelé que lors de la première semaine du mois de décembre, consacré à la lutte contre la pandémie (édition 2014), la Première dame a choisi leur structure pour signifier sa solidarité avec les personnes vivant avec le Vih (PVVIH), mais aussi apporter des dons pour les enfants infectés et affectés par le Vih. « C’est dans ce même élan de solidarité qu’elle a jugé nécessaire de réhabiliter nos locaux pour nous mettre dans des bonnes conditions », a-t-elle précisé avant de remercier la Première dame pour ce soutien envers les PVVIH. Pour ce qui concerne les dons, Mme Djerma a témoigné qu’ils procurent une joie immense aux personnes atteintes du Vih. Elle a aussi assuré que ces vivres iront aux bénéficiaires. La présidente de RMAP+ a aussi égrené quelques doléances, notamment pour l’acquisition d’équipements mobiliers et informatiques, le parrainage de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida et l’alimentation du Fonds de soutien du secrétariat exécutif pour faire face avec flexibilité aux multiples besoins des PVVIH. En outre, il y a la prise en compte du personnel licencié, émergeant sur le budget du Fonds mondial, l’implication effective dans la délégation des tâches prônées par la nouvelle stratégie de lutte contre le sida, la révision et la promulgation de la loi protégeant les droits des personnes infectées au VIH. Le secrétaire exécutif du Haut conseil de lutte contre le sida (HCNLS), Pr Moussa Maïga a rassuré que les doléances du Réseau seront prises en charge. Il a précisé que la lutte contre le Vih/sida nécessite une mobilisation globale. Le responsable du HCNLS a salué la Première dame pour ses initiatives dans cette lutte le fléau. Par ailleurs, il a témoigné de sa reconnaissance au président de la République pour les efforts déployés afin de créer de meilleures conditions pour les personnes vivant avec le virus de la maladie. L’épouse du chef de l’Etat a exprimé toute sa satisfaction par rapport à la rénovation des locaux du RMAP+. Selon elle, l’endroit méritait fortement d’être réhabilité car il était totalement délabré. Mme Keïta Aminata Maïga a indiqué qu’il ne faut pas baisser la garde dans la lutte contre le sida qui n’est pas une maladie honteuse. C’est pour cela qu’elle a lancé un appel à la population pour rompre le silence et se faire dépister en vue d’une prise en charge. La Première dame a appelé à faire plus de sensibilisation car la science a fait des progrès par rapport aux traitements. Sur la question, elle a sollicité une forte participation de la presse. « Nous devons nous donner la main pour faire plus de sensibilisation et soutenir ceux qui sont malades », a conclu Aminata Maïga. Fatoumata NAPHO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here