IBK à Sevaré : « Le Peuple sahélien va renouer avec l’espoir… »

35
Fermement engagés dans la lutte contre le terrorisme et les narcotrafiquants au Sahel, les Chefs d’Etat des pays du G5 Sahel ont mis en place une force conjointe antiterroriste. Le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, Président en Exercice du G5S, a inauguré le poste de commandement, le samedi 9 septembre dernier, sis à Sévaré, Région de Mopti, en attendant le démarrage des opérations militaires en fin de ce mois. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta, Président en Exercice du G5S, a officiellement inauguré, le samedi dernier, à Sévaré, le Poste de commandement de la force conjointe G5 Sahel, placé sous la direction du Général de Division malien, Didier Dacko. Née de la volonté des Chefs d’Etat du Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de la Mauritanie, sur initiative du Président IBK, la force antiterroriste au Sahel est désormais une réalité, un acquis sur le terrain. Arrivée dans la 6e Région militaire du Mali, en milieu de journée, le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, a été accueilli à sa descente d’avion par les autorités administratives, militaires et politiques, devant une foule massivement mobilisée pour lui réserver un accueil chaleureux, en saluant son cortège officiel, tout le long de son trajet. Au poste de commandement du G5 Sahel, le chef de l’Etat a été accueilli par le Commandant de ladite Force, le Général de Division malien Didier Dacko, son Adjoint, le Colonel Serey Yaya du Burkina Faso et de son Chef d’Etat major Général du Niger. S’en est suivi des entretiens, essentiellement portés sur les atouts, les contraintes et les perspectives de la Force conjointe. «Je sens un vent d’optimisme contagieux et d’enthousiasme» Visitant les installations de la force conjointe G5, IBK a dit ceci : «Je sens, ici, un vent d’optimisme contagieux et d’enthousiasme ». Suivant ses déclarations, le Président IBK, Président en Exercice du G5S, s’est montré très optimiste, serein et clair dans ses propos. «Je suis pressé de voir l’opérationnalisation de la Force conjointe se concrétiser rapidement», a fait savoir le premier Chef d’Etat à prendre contact avec la FC. Et il y ajoute : «Vous avez suivi les réflexions que le jeune Commandant a donné du système d’informations et d’explications. On sent l’expertise. On sent la compétence. Et, bien sûr, moi, je suis toujours un peu pressé. Mais, j’ai eu aujourd’hui assez pour prendre en patience la suite. Et, je suis certain qu’elle viendra très rapidement ». Le Chef de l’Etat malien a promis au commandement de la FC d’informer ses pairs de l’état des lieux, des installations à Sévaré. Mais, aussi, son message passé aux hommes de la Force Conjointe. Il s’agit de l’attente des populations sahéliennes de voir la FC opérationnelle pour leur sécurité, pour leur sérénité, pour leur quiétude. Pour qu’elles retrouvent leur ardeur d’antan dans les tâches de développement qu’elles soient agricoles ou d’autres, notamment la mise en place de la construction d’équipements et d’infrastructures dont elles ont besoin, tout cela aujourd’hui, est compromis, du fait de l’insécurité persistante de çà et là. Reprendre l’espoir et du courage Fort du soutien de cette FC, le Peuple sahélien va renouer avec l’espoir et prendre du courage, s’est réjoui IBK. A l’en croire, la force de résilience de la FC va s’exercer de plus en plus, de mieux en mieux. «Cette visite suscite en moi beaucoup de satisfaction, d’espoir dans l’avenir de ce que nous avons mis en place, conjointement, les cinq Etats du Sahel », a-t-il ajouté. Marquant son passage au poste de commandement de Sévaré, le Président en Exercice du G5S a signé dans le livre d’or ceci : «Force conjointe du G5 Sahel : Enfin une réalité ! Nous venons avec plaisir d’en faire l’heureux constat ». Première personnalité à visiter le poste de la FC à Sévaré, IBK a reçu, à titre symbolique, des mains du Général de Division Didier Dacko, un tableau encadré en cuir et en verre contenant le logo de la Force conjointe G5S au nom du Mali, avant de planter un arbre. Il faut noter que chacun des Chefs d’Etat du G5S, de passage à Sévaré, recevra un tableau et plantera un arbre au nom de son pays. Lutter durablement contre le terrorisme et les narcotrafiquants Au centre du pays, la ville de Sévaré abrite désormais la première armée Sous-régionale sahélienne dont l’objectif est de lutter durablement contre le terrorisme et les trafiquants de tous genres dans le Sahel. Selon une source militaire malienne, le premier bataillon de la force conjointe sera opérationnel d’ici à la fin de ce mois de septembre. Des opérations militaires transfrontalières se dérouleront dans la zone des trois frontières, communes au Mali, au Niger et au Burkina Faso, précise la même source. Estimé à 5000 Hommes, issus des forces armées nationales des cinq pays membres, l’opérationnalisation de la FC est entrée dans sa phase active, en juillet dernier, à Bamako. Un financement de 50 millions d’euros, de la part de l’UE, a été obtenu. Auparavant, le Gouvernement malien avait offert des véhicules équipés de mitrailleuses et d’autres types de tout terrain au Commandement de la FC pour permettre le démarrage de ses activités à Sévaré. En marge de sa visite solennelle au Poste de Commandement Central de la Force conjointe du G5-Sahel, le Chef Suprême des Armées du Mali a partagé, au Camp Hamadoun Bocar Barry dit Balobo, de Sévaré, Un repas de corps avec les FAMA. Objectif : renforcer la cohésion entre les Soldats des Forces Armées et de Sécurité du Mali. Ousmane MORBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here