Sécurité : Un cadre d’échange sur le concept Gendarmerie communautaire

7
Le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF), en partenariat avec la direction nationale de la gendarmerie et le Royaume des Pays-Bas, organise, depuis hier à Azalai Grand l’hôtel de Bamako, un atelier de sensibilisation à intention de nos forces de sécurité. L’ouverture des travaux de cette session d’échanges et de partage a été présidée par le colonel major Satigui Moro Sidibé, directeur général de la gendarmerie nationale. On notait également la présence de l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali, Jolke Oppewal, de la représentante du DCAF, Jolie Ruth Morand et de nombreux hauts gradés de la gendarmerie nationale. «Réflexion sur le concept de gendarmerie communautaire au Mali», est le thème retenu pour cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités de nos forces de sécurité d’une part, et d’autre part dans le cadre du rétablissement de la confiance entre les forces de sécurité et les populations. Au cours de cet atelier de deux jours, les participants mettront l’accent sur la mise en œuvre du concept de gendarmerie communautaire ou de police de proximité, à travers une vision malienne. Dans ce sens, ils seront emmenés à dégager des objectifs clairs, un plan d’action et des axes principaux. Dans son intervention, Jolie Ruth Morand a souligné que la DCAF a construit un partenariat depuis 2013 avec l’Etat malien sur les questions de réforme du secteur de la sécurité. «Nous sommes en partenariat avec la gendarmerie malienne depuis fort longtemps. On a pu mettre en œuvre pas mal de projets comme la gendarmerie communautaire ou encore la police de proximité», a indiqué la responsable de la DCAF avant d’ajouter que sa structure est là pour accompagner cette politique de réforme. L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas dira que son pays attache une grande importance à la stabilité du Mali et au rétablissement de la confiance entre les forces de sécurité et les populations. « La sécurité et le développement vont ensemble », a rappelé Jolke Oppewal. Quant au directeur général de la gendarmerie nationale, il soulignera que cette initiative qui consiste à harmoniser les actions vient à point nommé. «Cet atelier est un cadre d’échanges qui va renforcer les capacités des forces de sécurité à la maîtrise des concepts sécuritaires», a déclaré le colonel major Satigui Moro Sidibé. Fatoumata BAGAYOKO Source : aBamako aBamako