Aéroport international MODIBO KEITA: Où sont passés les Policiers ?

9
Les horaires des vols des compagnies aeriennes sont d’un tel décallage que beaucoup de gens n’arrivent pas à les respecter. Ce qui explique le fait que beaucoup de personnes ratent les vols et payent de lourds dommages aux compagnies. Mais, le fait qui nous intéresse aujourd’hui est l’absence des agents de securité lors des contrôles des bagages et les passagers pour un vol aussi matinale qu’il soit. En effet, les passagers du vol KP015 de la compagnie ASKY du 11 Septembre à destination d’Abidjan ont assisté avec désolation l’absence de certains agents à leurs postes pendant le contrôle des bagages et des passeports à l’entrée d’abord du hall principal, ensuite lors du dernier contrôle avant d’acceder à la salle d’embarquement. Prévu à 7h15mn, les formalités d’enregistrement ont commencé à 5 heures du matin comme tout vol international. Après 30 mn d’attente dehors avant l’ouverture de l’entrée principale pour permettre aux passagers d’acceder aux comptoirs d’enregistrement, les Policiers ne semblaient seulement pas prêts pour commencer le travail à 5h plomb. A l’heure indiquée, seul un Policier, fusil en bandoulière, était devant la grosse manchine de contrôle des bagages. Heureux de voir les choses commencées enfin, c’etait sans compter sur l’absence des autres, car il fallait bloquer ce processus pour venir ensuite à la porte afin de controler les passeports des passagers encore. Après cette file d’attente, la même scène se produisit lors du dernier contrôle physique avant d’acceder à la salle d’embarquement. Là-bas aussi, le seul agent qui contrôlait les passeports et enregistre les empreintes, était obligé de sortir de sa cabine pour contrôler les passagers à travers les détecteurs de métaux. Les agents en civil aussi qui contrôlent les documents de voyages étaient tous absents de cet espace de contrôle. Ou étaient donc passés les Policiers ? Avec l’état de securité actuel dans notre pays, des agents de securité, de surcroît à l’Aéroport, doivent ils se comporter ainsi ? Ces absents doivent être punis pour servir d’exemple, car ceux qui n’ont aucun respect pour leur travail et qui mettent en danger la vie des voyageurs ne meritent pas d’être dans les rangs de nos forces de sécurité. Aéroport International, vous avez dit ? M.KONDO Source : aBamako aBamako