Assainissement des quartiers de la commune II: L’honorable Hadi Niangadou à pied d’œuvre

1
Dans le cadre de l’Opération SAMBE-SAMBE pour rendre la Commune II propre, les collectifs des jeunes de Médina-Coura en partenariat avec l’honorable Hadi Niangadou de la CODEM ont procédé au lancement officiel des journées de l’assainissement des quartiers de la Commune II. La cérémonie de lancement a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Environnement, des chefs de quartiers, des imams, entre autres. C’était le samedi 09 septembre 2017 devant la Mairie de Médine. Après les salutations faites de part et d’autres par des hommes de parole et les chefs de quartiers sur le bien fait de l’honorable Hadi Niangadou, la parole est revenue au représentant des collectifs des jeunes de Médina-Coura, qui dira que l’assainissement est l’affaire de tous. Selon lui, chacun est concerné par les conséquences néfastes du dépôt des ordures à Médina-Coura. Le site est situé à un endroit très sensible qui est à cheval entre le Stade Omnisport, le groupe scolaire et la Mairie de ladite commune. Avant de parler de la reconnaissance de Hadi Niangadou, qui met tout en œuvre pour le bien être de sa population. « La Mairie a fait son devoir, le député a fait son devoir et nous demandons aujourd’hui à l’Etat malien de nous venir en aide », a-t-il dit. Le représentant du ministre de l’Environnement n’a pas caché sa joie d’avoir été invité à ce lancement. Selon lui, le gouvernement est en train de faire beaucoup de choses pour que le comportement des maliens change. Il estime que les uns et les autres doivent se donner la main pour le bien être de notre environnement. Après le lancement des activités par l’honorable Hadi Niangadou, il a noté que l’objectif visé est de soulager la population de la Commune II. Il a salué les collectifs des jeunes de Médine pour les nombreuses activités menées pour le développement de la Commune II. Il a aussi demandé à tous les autres quartiers et Communes à faire la même chose pour que Bamako soit une ville propre. Fatogoma Coulibaly Source : aBamako aBamako