INAUGURATION DU POSTE DE COMMANDEMENT DU G5 SAHEL : IBK pose un acte de haute portée

10
Le Poste de Commandement de la force anti-jihadiste du G5 Sahel est désormais opérationnel. Il a été inauguré le samedi dernier par le Président IBK. Un ouf de soulagement pour les populations vivant dans la zone. Le Président en Exercice du G5 Sahel vient de poser un acte hautement symbolique avec cette inauguration. On peut dire sans risque de se tromper que la sécurité des populations du centre du Mali va considérablement s’améliorer. En tout cas c’est le vœu exprimé par les Ressortissants de cette Région vivant à Bamako. Le Président de la République se voit conforter dans sa détermination à lutter contre l’insécurité à l’intérieur du pays et à l’échelle sous-régionale. Telle est l’analyse que font les Ressortissants de l’acte posé par IBK. Un autre motif de satisfaction pour les Maliens est de voir ce commandement dirigé par notre compatriote, en l’occurrence le Général Didier Dakouo. Plusieurs Responsables militaires de l’Armée malienne, étaient également présents à cette cérémonie, selon le même Responsable administratif. Le poste de Commandement de Sévaré «va être au cœur de la lutte contre le terrorisme dans les cinq pays membres du G5 », a expliqué à l’AFP une source de sécurité malienne, également présente à la cérémonie d’inauguration Les dirigeants des pays du G5 Sahel, soutenus par le Président français Emmanuel Macron, avaient acté le 2 juillet à Bamako la constitution de cette force anti jihadiste conjointe et débloquée des fonds pour commencer son déploiement en septembre-octobre. Formé des soldats Mali, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et de la Mauritanie, le G5 Sahel prend de plus en plus forme. Cette force qui bénéficie du soutien des Occidentaux, est encore en formation. Son financement est loin d’être bouclé : seulement 50 millions d’euros ont été promis sur les 450 jugés nécessaires. Une source sécuritaire indique que le premier bataillon de la force (du G5) sera opérationnel dès le mois de septembre et qu’en octobre prochain des opérations militaires transfrontalières se dérouleront dans la zone des trois frontières, communes au Mali, au Niger et au Burkina Faso. La France, présente dans la zone sahélo-saharienne avec 4000 Hommes engagés dans l’opération anti jihadiste Barkhane, a encouragé à la création de cette force militaire qui devrait compter 5000 Hommes. Notons que la ville de Sévaré est à une dizaine de km à l’est de Mopti, chef-lieu de la Région du même nom, dans le centre du Mali. Localité elle-même située à plus de 600 km de Bamako. Ces derniers mois, la situation sécuritaire s’est nettement dégradée dans cette partie du territoire national. Aujourd’hui, les populations peuvent pousser un ouf de soulagement avec l’inauguration de ce poste de commandement des forces du G5 Sahel. Pari gagné pour son Président en Exercice, le N°1 malien, Ibrahim Boubacar Kéïta. Ambaba de Dissongo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here