Le ministre de la justice et celui des finances à l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite ” Le gouvernement est déterminé à vous accompagner en termes de moyens humains et financiers”

8
S’enquérir des conditions de travail de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei). Tel était l’objectif de la visite effectuée le mardi 12 septembre par le ministre de la Justice Mamadou Konaté et son homologue de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, dans les locaux de l’Office à l’Aci près de la place Can. Nous devons notre souffle à vos deux ministères, à savoir la Justice et les Finances. Quand le ministre de la Justice nous rend visite, c’est comme si un père vient voir son fils nouvellement marié car l’Oclei relève du Département de la Justice. Nous comptons également sur le ministère des Finances par rapport à son accompagnement financier “. C’est en ces termes que le président de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite, Moumini Guindo, accompagné de son équipe, a reçu le ministre de la Justice Mamadou Konaté et celui de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé. Cette visite des deux membres du gouvernement avait pour objectif non seulement de s’enquérir des conditions de travail de cette nouvelle structure de lutte contre l’enrichissement illicite, mais aussi de réaffirmer leur disponibilité à les accompagner dans l’accomplissement de leur mission. Dans son exposé liminaire, le président de l’Oclei a rappelé les missions assignées à son service. “Nous ne voulons pas être perçu comme une de plus ou de trop, nous voulons que l’Office soit perçu comme l’élément qui manquait dans le contrôle des finances publiques, la plus grande différence avec les autres structures, c’est que nos actions sont portées directement sur le patrimoine des agents et des élus qui sont concernés. Cela, pour déterminer si les éléments qui composent ce patrimoine ont été obtenus conformément à la loi” a expliqué M. Guindo. Une autre particularité de cette structure, selon lui, c’est d’informer, sensibiliser, pour que les que les concernés ne commettent pas de faute dans l’exercice de leur fonction. S’agissant des activités réalisées, le président de l’Oclei de poursuivre qu’ils ont mené des réflexions internes afin de dégager des pistes pour le bon fonctionnement du service. A cela s’ajoutent l’élaboration d’un projet de plan stratégique, d’un règlement intérieur et de cadre organique… Ce n’est pas tout. Il a ajouté qu’ils ont entrepris une campagne de communication afin d’expliquer aux agents et élus leurs missions et la démarche à suivre quant à la déclaration des biens. A ses visiteurs, le président Moumouni Guindo a révélé leur désir de s’inspirer, à travers des voyages d’étude, de l’expérience de pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Bénin, le Gabon, le Rwanda… qui ont déjà des structures similaires. Tout en remerciant l’effort accompli par les deux départements, Justice et Finances, ainsi que le gouvernement dans l’opérationnalisation de cette structure, le président Guindo a demandé le soutien du gouvernement. Premier à intervenir après cet exposé, le ministre de l’Economie et des Finances a rappelé la place importante de l’Oclei dans la lutte contre l’enrichissement illicite. “Vous avez entre vos mains un instrument d’une grande importance contre un fléau qui gangrène nos sociétés, créant des inégalités et des crises. L’éradication de l’enrichissement illicite ne sera pas une tâche facile, il vous faut beaucoup de doigté pour arriver au résultat escompté” a remarqué le ministre Boubou Cissé, avant de poursuivre que son Département continuera à faire des efforts pour les soutenir dans la mesure de ses moyens.A la suite du ministre de l’Economie et des Finances, son homologue de la Justice n’a pas manqué de pointer du doigt les défis auxquels l’Office est confronté. ” Vous êtes aujourd’hui des cibles, donc faites attention à votre manière de communiquer “ a conseillé le ministre Konaté. A l’en croire, le Gouvernement tient à voir cette structure aller très loin et compte sur des résultats probants dans l’amélioration de la gestion des ressources publiques. Il a enfin rassuré que le Gouvernement est déterminé à accompagner l’Oclei en termes de moyens humains et financiers. Kassoum THERA Source : aBamako aBamako