Candidature à la candidature de l’ADEMA-PASJ : Kalifa SANOGO prend de l’Avance sur ses adversaires !

7

Il ne sert à rien de courir, il faut partir à temps opportun a-t-on l’habitude de dire. Kalifa Sanogo, candidat à la candidature de l’ADEMA pour 2018 a bien compris cet adage. Sur son initiative des centaines d’associations des paysans des cercles, et les militantes et les militants de l’ADEMA de la région de Sikasso ont organisé une grande cérémonie afin de solliciter la candidature de Kalifa Sanogo à l’élection présidentielle de 2018. Plus de 6000 âmes ont fait le déplacement sur le stade Babemba Traoré pour lui demander de se présenter à l’élection présidentielle. Aussi bien le collectif des femmes, que celui des jeunes de Sikasso, ils ont donné leur caution à Kalifa Sanogo l’enfant du terroir. Comme on le sait, la région de Sikasso est le plus grand bastion électoral du Mali. Son poids est très déterminant dans le vote national. Celui qui acquiert l’électorat de cette région dès le départ, prend une avance considérable sur les autres candidats. Il se trouve que la région de Sikasso n’a jamais donné un président de la République depuis l’indépendance du Mali. Les cadres de cette région ont toujours été oubliés par le régime IBK. L’ancien Ministre Ousmane Koné est encore au chômage, alors que c’est un cadre valable. Mais IBK ne reconnait pas les hommes valeureux dans ce pays. Il ne reconnait que les relations familiales. L’avantage que Kalifa Sanogo a sur les autres candidats, c’est d’abord qu’il vient d’une région qui a le plus grand nombre de conseillers communaux à la base, les paysans Sikassois réunis au sein de la Chambre d’Agriculture le soutiennent fortement et sont prêts à mettre leurs ressources à disposition  pour la mobilisation en faveur de Kalifa Sanogo. Ce qui lui reste maintenant c’est de rapprocher le Collectif des Régions non Opérationnelles afin de gagner les populations de ces régions qui ont été trahis par le régime d’IBK qui n’a décidément aucune vision pour le développement du Mali. Kalifa doit faire comprendre à ce collectif, qu’il vaudra mieux voter contre IBK, que de refuser de voter. Refuser de voter, revient à donner une nouvelle chance à la candidature d’IBK.

Bravo Kalifa pour ton courage et ta clairvoyance. Ivette GUINDO Source : Maliweb Maliweb