Pour mobiliser la communauté internationale : IBK parle comme ATT

45
Devant l’Onu, IBK a souligné que la dégradation de la situation sécuritaire au Mali et au Sahel continue à représenter une menace réelle pour la paix et la sécurité internationale. Et de pointer le terrorisme, l’extrémisme violent, le trafic de drogues, d’armes et de personnes, orchestrés par des groupes du crime organisé qui disposent de moyens financiers, matériels et logistiques importants. « Aucun pays ne peut, seul, faire face à ces menaces transfrontalières », a-t-il déclaré en se félicitant de la création du G5 Sahel, réunissant le Mali, le Burkina-Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Des propos qui rappellent ceux tenus plusieurs fois par l’ancien président Amadou Toumani Touré en vue d’une mobilisation internationale contre le terrorisme et les trafics de toutes sortes lors d’une intervention en 2010 face aux diplomates étrangers, ATT a dit, au sujet du plan malien : « Nous sommes tous concernés. C’est parce qu’ils sapent les fondements des Etats et retardent le développement humain que les nouveaux modèles et références que le crime organisé, la drogue et le terrorisme imposent à nos enfants, doivent être combattus avec la dernière rigueur. Nous savons compter sur votre solidarité et sur votre participation à cette lutte commune pour que la coopération et l’amitié entre les peuples triomphent de ce mal ». Vérités d’hier et d’aujourd’hui. TS L’indicateur du renouveau du 21 septembre 2017 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here