CAN U17 : le Mali, premier pays sacré deux fois d’affilée

11
La sélection nationale cadette a inscrit une belle page de l’histoire de notre football, en remportant, pour la deuxième fois de suite, la CAN de la catégorie, le dimanche 29 mai 2017 face au Ghana battu 1-0. Cerise sur le gâteau pour les Aiglonnets, le défenseur Abdoulaye Diaby a été élu meilleur joueur du tournoi Ce dimanche 28 mai 2017, tout le Mali avait le regard tourné vers Libreville, la capitale gabonaise où se disputait la finale de la 12è édition de la Coupe d’Afrique des nations des cadets communément appelé CAN U17. Face à face, le Mali, détenteur du trophée et le Ghana, double champion d’Afrique. D’un côté, les Aiglonnets (surnom de la sélection nationale cadette, ndlr) rêvaient de devenir les premiers footballeurs du continent à remporter le trophée deux fois d’affilée et de l’autre, les Black starlets (surnom de la sélection cadette du Ghana, ndlr) ambitionnaient d’ajouter une troisième couronne à leur collection et de mettre fin à plusieurs années de disette. A 15h précises, l’arbitre central, le Malgache Hamada El Moussa Nampiandraz donne le coup d’envoi au stade de l’Amitié de Libreville. La loge officielle du stade est garnie, avec la présence de nombreuses personnalités dont le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet et le président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad. Pour nombre d’observateurs, le Ghana est le favori logique de la finale, mais dès les premières minutes de la partie, les Aiglonnets montrent leur muscle à l’adversaire. Quadrillant bien le terrain et faisant montre d’une grande solidarité, les protégés du sélectionneur national, Jonas Komlan prennent les doubles champions d’Afrique à la gorge d’entrée de jeu. Certes, la première véritable occasion du match sera à l’actif du Ghana, mais les Maliens avaient déjà imprimé leur rythme à la partie et ne tarderont pas à trouver la faille dans la défense adverse. Suite à un penalty provoqué par Ie latéral, Ibrahim Kané, Mamadou Samaké débloque le tableau d’affichage pour le Mali à la 21è minute. Sur le coup, le gardien ghanéen avait repoussé la tentative d’Ibrahim Kané, mais Mamadou Samaké viendra à la rescousse de son coéquipier, en poussant le ballon au fond des filets. Cette ouverture du score sera saluée par un tonnerre d’applaudissements des millions de Maliens qui ont pu suivre la suivre la rencontre sur la télévision nationale, l’ORTM. On connaît la suite : les Aiglonnets obtiendront un deuxième penalty peu après la demi-heure, mais la sentence sera ratée par le même Ibrahim Kane, décidément malheureux (32è min). Mais qu’importe, l’essentiel pour les protégés du technicien Jonas Komlan était de préserver leur cage, en n’encaissant pas de but avant la fin des 90 minutes. Ce sera chose faite pour le capitaine Mohamed Camara et ses coéquipiers qui resteront vigilants jusqu’au coup de sifflet final du référé central malgache Hamada El Moussa Nampiandraz. Comme il fallait s’y attendre, plusieurs milliers de supporters envahiront les rues de Bamako, après le match pour fêter le sacre des Aiglonnets. Partout, les inconditionnels scandaient le nom de la sélection nationale cadette que personne n’attendait à pareille fête, surtout les soubresauts qui ont marqué le stage de préparation de l’équipe. Grâce à ce succès, le Mali est devenu le premier pays à remporter deux fois d’affilée la couronne continentale, après le sacre de 2015 au Niger (2-0 face à l’Afrique du Sud). Aussi, cette victoire a permis à notre pays de rejoindre le cercle très fermé des nations qui ont été sacrées deux fois, à savoir le Ghana (1995, 1999), le Nigeria (2001, 2007), la Gambie (2005, 2009). Les autres vainqueurs de la CAN sont : l’Egypte (1997), le Cameroun (2003), le Burkina Faso (2011) et la Côte d’Ivoire (2013). Fidèle à la tradition, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a adressé un message de félicitations aux Aiglonnets, dès la fin de la finale. «Je salue nos champions d’Afrique pour leur beau parcours et leur brillante victoire en finale de la CAN U17.
Avec ce sacre, vous venez d’inscrire, pour la deuxième fois consécutive, le nom du Mali dans les annales du football africain. Nous avons suivi toutes vos rencontres avec beaucoup de fierté et de satisfaction. Vous avez, tout au long du tournoi, incarné dans cette période si particulière pour notre pays, la solidarité et la fraternité. Vous avez porté avec fierté les couleurs du Mali. Chacune de vos victoires nous a fait vibrer. 
Nous avons partagé l’émotion de ce sacre final. Vous avez honoré le Mali et vous êtes des champions», a salué le chef de l’Etat. Partis de Bamako dans l’anonymat, pour ne pas dire dans l’indifférence, le sélectionneur national, Jonas Komlan et ses protégés reviendront au bercail en héros, 24h après leur sacre. En effet, le lundi 29 mai, les nouveaux champions d’Afrique seront accueillis à l’Aéroport international président Modibo Keïta de Sénou par six ministres du gouvernement et des milliers de supporters qui étaient vêtus, pour la plupart, des maillots de la sélection nationale et aux couleurs du drapeau national. L’avion transportant la délégation a atterri à 19h45. Pour raison de sécurité, les Aiglonnets n’ont pas été accueillis au bas de la passerelle, mais à la sortie du salon d’honneur où les attendaient les membres du gouvernement et les invités d’honneur. Après les salutations d’usage, le président de Fédération malienne de football (FEMAFOOT), Boubacar Baba Diarra, prendra la parole pour adresser ses remerciements au gouvernement pour l’accueil chaleureux qui a été réservé à l’équipe. «Au nom de l’ensemble de la délégation, j’adresse mes sincères remerciements aux plus hautes autorités du pays. La délégation est revenue avec une bonne moisson de prix et de récompenses. Nous sommes venus avec la coupe d’Afrique, la médaille d’or et le prix du meilleur joueur du tournoi. Il faut reconnaître que c’est une prouesse», dira Boubacar Baba Diarra, en rappelant que le Mali est la première nation à avoir remporté, deux fois de suite, la CAN U17. Le ministre des Sports soulignera, lui aussi, l’exploit réalisé par le capitaine Mohamed Camara et ses coéquipiers, avant de féliciter les joueurs et leur encadrement pour avoir fait honneur au pays. «Nous sommes venus vous accueillir, parce que vous avez honoré toute la nation. Nous avons été commis par le gouvernement pour venir vous remercier et vous dire bravo pour ce que vous avez réalisé», dira Housseïni Amion Guindo. «Il y a un contrat entre vous et le gouvernement. Vous avez exécuté votre part. La balle est désormais dans notre camp. Le gouvernement fera tout pour honorer ses engagements vis-à-vis de l’équipe. Autrement dit, précisera le ministre des Sports, nous allons prendre toutes les dispositions pour permettre à l’équipe de bien préparer la Coupe du monde et de faire autant, sinon, mieux que vos aînés qui ont été finalistes». Source : aBamako aBamako