En marge de l’assemblée générale des nations unies à New York : Le plaidoyer de haut niveau de Mme Kéïta Aminata Maïga pour éradiquer l’extrémisme afin de protéger les femmes et les enfants

10
L’épouse du président de la République, Mme Kéïta Aminata Maïga, se trouve à New York avec d’autres Premières Dames d’Afrique à l’image de Mme Jeanette Kagame (Première Dame du Rwanda). On notait aussi la présence de Mme Irina Bokova directrice générale de l’Unesco et d’éminents panélistes. En marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, la présidente de l’Ong Agir a fait un plaidoyer de haut niveau pour éradiquer l’extrémisme afin de protéger les femmes et les enfants de ses conséquences. C’était en la faveur de la rencontre de l’Unesco et Global Hope Coalition dont le thème portait sur «Femme et Enfants et traumatisme de l’extrémisme ». Il s’agit d’impliquer fortement les Premières Dames à travers leur leadership pour plaider et sensibiliser en faveur de la protection des femmes et des enfants sur les conséquences de l’extrémisme. Dans son plaidoyer sur la tribune de la rencontre, Mme Kéïta Aminata Maïga est revenue sur la situation vécue par le Mali en 2012 lors de la grave crise sécuritaire sans précédent dans son histoire. Elle a également fait cas de la situation sécuritaire dans le monde entier. Convaincue de la nécessité urgente de trouver des mesures fortes à la problématique de la radicalisation, de l’extrémisme violent, de l’intolérance, dans ce 21ième siècle, la présidente de l’Ong Agir a lancé un appel à la compréhension et au respect judicieux des droits de l’homme. Elle a également mis un accent particulier sur le dialogue inter culturel et inter religieux, la formation civique, morale et professionnelle des jeunes. Source : aBamako aBamako