Mali: Tiken Jah Fakoly dénonce une tentative d’escroquerie

8
Au Mali, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly se voit réclamer la coquette somme de 10 millions de FCFA. Ce sont les organisateurs d'un festival de musique de Bamako qui la lui réclament, pour un litige remontant à 2004, il y a 13 ans. Le rastaman ivoirien, installé de longue date à Bamako, y voit une tentative d'escroquerie. En 2004, Tiken Jah Fakoly accepte de participer au premier Festival international de musique de Bamako, le FIMBA. Le jour du concert, la sono promise n'est pas installée. Le chanteur veut d'abord annuler, avant de se raviser, mais le soir venu, l'entrée du festival lui est catégoriquement interdite. Les organisateurs lui réclament alors un dédommagement de 10 millions de FCFA. L'artiste refuse, l'affaire s'envenime et se politise au point que c'est le président Amadou Toumani Touré qui intervient pour y mettre un terme. Source : aBamako aBamako
  • dramanetogola0

    ce son des voleur