Fête du 22 septembre : « sous le signe d’espoir »

6
22 septembre 1960 22 septembre 2017, le Mali célèbre ce vendredi 57 ans d’indépendance. La cérémonie a été marquée à Bamako par le dépôt de gerbe de fleurs au monument de l'indépendance, suivi de la prise d'armes à Kati. Cette commémoration du Mali indépendant est placée , cette année, sous le signe de la relance économique, politique, mais aussi le repositionnement du Mali comme acteur incontournable dans l’instauration de la paix au Sahel et dans le monde. Du retour de l’Assemblée générale des Nations unies où il avait plaidé la cause du Mali et du G5 sahel, le président de la République, n'a pas manqué d'exalter, dans son adresse à la Nation, les efforts consentis sous sa gouvernance pour relever et redresser le Mali tant sur le plan politique, économique que sécuritaire.C'est pourquoi le chef de l’état a annoncé ce matin lors du dépôt de gerbe de fleurs l'acquisition de deux avions militaires et l'arrivée prochaine de quatre hélicoptères. Ibrahim Boubacar Keïta Pour l'opposition, l’avènement de la troisième république avait suscité beaucoup d'espoirs tant sur le plan du progrès social que celui de la démocratie et des libertés fondamentales.Cependant ses responsables estiment que la commémoration de ce 57eme anniversaire de l’indépendance du Mali intervient vraisemblablement dans un contexte de dépendance politique économique et sécuritaire. Selon eux ,le régime en place n'a pas été à la hauteur des attentes du peuple, c'est pourquoi il aurait dû placé cette célébration sous le signe de la méditation. Mody N'diaye 1er vice président du groupe vigilance républicaine et démocratique VRD. Pour certains observateurs, les résultats actuels, issus de la gouvernance du Mali pendant 57 ans d’indépendance, sont « fortement en deçà des attentes et des espoirs des pères fondateurs de l’indépendance ». Selon eux, après un demi siècle d'autogestion des progrès restent à faire tant sur le plan économique que sur le plan de la bonne gouvernance. Source : aBamako aBamako