Affaire Collège HORIZON : Des élus de la nation en colère

7
L’honorable Adama Kané, député élu à Barouéli sous les couleurs de l’Union pour la République et la démocratie (URD), a demandé au ministre de l’Education nationale Mohamed Ag Erlaf de rendre son tablier pour abus d’autorité et ingérence dans la politique intérieure de la Turquie : en prenant fait et cause pour Recep Tayyip Erdoğan. L’affaire “Collège Horizon” était de nouveau au menu de l’hémicycle le jeudi 21 septembre 2017. Un député du groupe parlementaire VRD, insatisfait des réponses du ministre Ag Erlaf, le 14 septembre 2017, a interpellé le gouvernement. Si le chef de l’exécutif, Abdoulaye Idrissa Maïga, a brillé par son absence, une bonne dizaine de ministres en plus du ministre de l’Education nationale étaient présents. Parmi eux, deux sont descendus dans l’arène pour soutenir la décision du ministre Ag Erlaf. Il s’agit d’Abdrahamane Sylla, ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, et Tiéman Hubert Coulibaly, ministre de l’Administration Territoriale. Les débats ont été houleux. En témoigne l’intervention de deux députés de la majorité dont l’honorable Timbiné qui estimait que l’opposition était en train de divertir le gouvernement alors que le sujet ne l’école ne préoccupe pas. Mais face au feu roulant des questions de l’interpellateur, le ministre Ag Erlaf a évoqué de nouveau la raison d’Etat pour justifier le remplacement des établissements “Horizon” par les écoles “Maarif”. Il a souligné que les autorités turques qualifient le réseau de Fethullah Gülen de terroristes qui se cachent derrière des écoles pour en doctriner les enfants. Mieux il a affirmé que les parents d’élèves pourront redéployer leurs enfants dans d’autres établissements au cas où l’imprévisible se produisait avec Maarif. Il n’en fallait pas plus pour soulever la colère du député interpellateur qui pense qu’Ag Erlaf a fait abus de son autorité en s’ingérant dans la politique intérieure de la Turquie pour le clan de Recep Tayyip Erdoğan. “Ceux qui sont ennemis aujourd’hui en Turquie étaient partisans et amis hier”, a laissé entendre Adama Kané. Il a demandé au ministre de démissionner pour avoir fait notre pays un Etat voyou. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako