Bilan de l’an IV d’IBK : Exercice très pénible pour la CMP !

26
Pour commémorer le 4e anniversaire de l’arrivée au pouvoir du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Kéita, les membres de la convention pour la majorité présidentielle (CMP) ont organisé une conférence de presse dans la salle de conférence de la Maison de la presse, le samedi 23 septembre. Placée sous l’égide du président par intérim, le Pr Mamadou Kassa Traoré, les membres de la CMP ont eu toutes les peines du monde pour faire le bilan de l’an IV du Président de la République. Le président par intérim de la convention des partis politiques de la majorité présidentielle, le Pr Mamadou Kassa Traoré a dans ses propos liminaires rappelé les missions de la CMP. Il s’agit entre autre d’accompagner le Président de la République dans la mise en œuvre de son programme inspiré de son projet de politique et de soutenir de façon lisible et visible l’action gouvernementale. Dans cette logique, poursuit-il, la CMP déploie et déploiera tous les efforts pour que soit gagnée la bataille de notre avenir commun. C’est dans cet ordre d’idée qu’il a rappelé la situation difficile dans laquelle se trouvait le pays en 2013. Pour le Président de l’UM RDA, Dr Ibrahim Boubacar Bah, le Président de la République a respecté tous ses engagements, d’autant qu’il a pris le pays dans une situation politique et institutionnelle jamais égalée. Pour sa part, M. Boubacar Dicko est revenu sur la situation de la MINUSMA et de la force Barkhane dans notre pays. C’est dans cet ordre d’idée qu’il a déclaré que l’insécurité du pays n’est pas liée à la rébellion, mais plutôt à la criminalité transfrontalière, d’où la mise en place du G5 Sahel. A la question de savoir qu’a fait IBK depuis son arrivée au pouvoir, M. Dicko dira en tout et pour tout que IBK a beaucoup fait. C’est ainsi qu’il ajoutera que IBK trouvé un pays en récession. « Le Taux moyen de croissance était de 4,5% et IBK a promis de faire une croissance continue et durable. C’est ainsi qu’il fait sortir du pays d’une croissance négative à une croissance positive. Aujourd’hui, le taux moyen de croissance est de 6% », a-t-il analysé. Pour le Président du RDS, le Pr Younouss Hamey Dicko, « en 2013, le Mali n’existait pas. Il était la risée du Monde. Aujourd’hui le Mali existe. C’est un pays qui compte pour toutes les nations du Monde ». Suivant les propos du Pr Dicko, le Mali sous IBK est en passe de devenir une grande puissance économique et militaire de la sous région. C’est pourquoi, le RDS appelle le Président de la République à se présenter pour un second mandat, a-t-il conclu, le Pr Dicko. Quant à Boubacar Touré dit Bou, il a axé son intervention sur l’échec du référendum. « Avec cet échec, c’est la démocratie malienne qui a pris un coup sur la figure. Cet échec est celui de la démocratie et non celui de la CMP », a-t-il analysé. Il a conclu son intervention en taclant sévèrement les opposants pour avoir transporté le débat de la révision constitutionnelle dans la rue. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here