Commune I du district : Le Commissariat du 6e Arrondissement orne son tableau de chasse

10
La victoire sur l’insécurité dans notre pays est un combat de longue haleine. Pour réaliser cet objectif majeur, les forces de sécurité, tous corps confondus, doivent jouer un rôle hautement patriotique et agir en professionnelles. En Commune I du District de Bamako, en tous cas, des actes sont quotidiennement posés en vue de gagner le sacré pari sécuritaire. «On ne juge le maçon qu’au pied du mur», a-t-on coutume de dire. Les prouesses réussies par l’incontournable Commissaire Principal Tapa Diallo du 6e Arrondissement et ses Hommes s’inscrivent dans la droite ligne de cette célèbre maxime. A cause des actions encourageantes dont ils sont les principaux auteurs, ils forcent l’admiration et constituent, aujourd’hui, sans flatterie aucune, un motif de fierté pour toute une commune et font assurément honneur à tout le personnel du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Cela, à cause des efforts inlassables qu’ils ne cessent de déployer dans cette lourde et délicate mission de traquer et d’interpeller les malfrats qui se rendent coupables des crimes les plus odieux à l’égard des innocents et honnêtes citoyens. Les initiatives salvatrices, l’indescriptible capacité d’anticipation, l’esprit fin de dialogue, le sens élevé de la responsabilité et l’efficacité avérée dans les opérations sur le terrain qui caractérisent l’Officier de police émérite ont parfaitement séduit le Maire de la Commune rurale de Diallakorodji et le Chef de village de la même localité à telle enseigne que ces derniers ont sollicité son concours pour circonscrire le phénomène d’insécurité dans la zone régulièrement prise d’assaut par les braqueurs et autres bandits de grand chemin. Pour étayer les exploits engrangés par l’irréductible Commissaire Principal et ses infatigables limiers qui ont réussi, encore une fois de plus, à alpaguer deux brigands spécialisés dans les vols et braquages à main armée dans la nuit du 10 au 11 août dernier. Il s’agit des sieurs Adama Konaté dit soldat et Modibo Traoré, tous domiciliés à Fadjiguila. Grâce à l’équipe de veille de Kognoumani qui les a gratifiés de l’information selon laquelle deux individus suspects seraient présents dans le secteur, la Brigade de recherches (BR), sous la conduite éclairée du très dynamique Inspecteur Tangara alias Japon a automatiquement effectué une descente de police sur les lieux. Une opération professionnelle qui a permis d’interpeller les deux gredins qui sont d’ailleurs les présumés auteurs du braquage à main armée commis à Fadjiguila dans la nuit du 2 au 3 août 2017. Ils ont tiré sur le nommé Alou Dembélé parce que celui-ci a refusé de leur donner sur un plateau d’argent sa moto Djakarta, occasionnant la fracture de son tibia gauche. Il se trouve présentement à l’hôpital de Kati pour des soins appropriés. Comme si cela ne suffisait pas, les vaillants policiers du 6e Arrondissement ont augmenté aussi leur capital de sympathie en mettant hors d’état de nuire deux autres individus dangereux en possession d’une arme automatique calibre 9 millimètres et qui s’apprêtaient à commettre des forfaits au quartier de l’Hippodrome, dans la nuit du 11 au 12 août dernier, au cours d’une patrouille de routine. Les deux bandits répondent aux noms d’Ali Sangaré et Issa Koné. Ils sont tous domiciliés à la zone industrielle de Bamako. Le redoutable pistolet saisi sur les chenapans se trouve entre les mains de la police pour les besoins de l’enquête. Bravo à Tapa Diallo et à son équipe pour le travail accompli. P.K Source : aBamako aBamako