Développement Industriel au Mali : Zoom sur quelques grandes activités réalisées par le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim

8
Nommé ministre du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim n’a pas mis du temps pour amorcer le chemin de la redynamisation du secteur de l’industrie malienne. De son arrivée à la tête de ce département à nos jours, ce secteur est en train de retrouver de plus en plus sa vitesse de croisière. Cela, à travers des reformes et d’autres actions concrètes, qu’il est en train de mettre en place pour afin donner à ce secteur pourvoyeur d’emplois et de richesse sa place dans le développement socio-économique du pays. Cela conformément à la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, dans le cadre de l'accélération du développement industriel sous l'impulsion du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita. La preuve c’est l’adoption par le gouvernement du document de Politique de développement industriel, qui vise à accélérer le développement du secteur de l’industrie dans toutes ses composantes. Dans l’optique de l’opérationnalisation de cette politique, le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, est plus que jamais à pied œuvre. Pour ce faire il multiplie ses déplacements dans les locaux abritant des unités industrielles tant à Bamako et environnant, que dans les régions pour aller à la rencontre des chefs d’entreprises industrielles. Ces déplacements ont pour objectifs de s’enquérir les difficultés rencontrées par ces unités, de l’évolution de leur façon de travail et leur apporter le soutien du gouvernement. Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim en première Région : L’accélération du développement industriel et l’assistance des industriels au cœur des préoccupations du gouvernement Mohamed Aly Ag Ibrahim, accompagné d'une forte délégation, a effectué du jeudi 20 au dimanche 23 juillet, une visite de 4 jours dans la région de Kayes. La délégation était composée des membres de son cabinet, des responsables des services centraux du département du Développement industriel. Kita, première étape de la mission Dans la capitale de l’arachide le ministre du Développement Industriel et sa suite ont visité l'Usine du Nouveau Moulin du Mali de Kita du Groupe ALCOMA-SA dont le promoteur est un indien. Bâtie sur une superficie de 2 hectares, avec un investissement de 1.800.000.000 FCFA, elle a une capacité de production installée de 70 tonnes de farine de blé par jour et de 25 tonnes de son de blé par jour. Elle emploie un effectif de 65 permanents. Sous une forte pluie : Après Kita, le ministre et sa délégation ont quitté la capitale de l’arachide sous une forte pluie pour la ville de Kayes chef-lieu de la région. Ici, le ministre et sa délégation ont été accueillis par le chef de l’exécutif régional, Baba Hamane Maiga. Rassembler l’ensemble des industriels : Le ministre et sa délégation ont visité le site de la nouvelle zone industrielle de Kayes, situé sur la route RN5 menant à la frontière sénégalaise. C’était pour s'enquérir de visu l'état d'avancement des travaux. Elle est bâtie sur une superficie de 150 hectares divisés en 5 grands secteurs à savoir: le secteur résidentiel, le secteur du commerce et services, le secteur PMI-PME, des grandes industries et des parkings. Son objectif est de rassembler l'ensemble des industriels de la localité dans un même endroit idéal et confortable pour nos entreprises industrielles. En réponse, le ministre Mohamed Aly Ag Mohamed, a promis toute l’aide de son département à l’AZI-Kayes pour la promotion de son projet d’installation des industries. Direction régionale de l’Industrie sise Kayes N’Di : Après un tour d’horizon de ce vaste local, le ministre Ag Ibrahim ne s’est pas montré enthousiaste de ce qu’il a vu. Pour se justifier, le DRI a déploré, le manque crucial de personnel, de matériels de bureaux et roulants. Le locataire des lieux a aussi signalé l’absence de courant électrique et d’adduction d’eau. Plus d’une centaine d’emplois : Auparavant, le MDI a fait un crochet, à Légal Ségou, dans une usine en cours d’installation qui produira bientôt, selon le promoteur Boubacar Doucouré, du fer à béton et de la tôle ondulée. Il est aussi passé dans une unité de restauration rapide « Pâtisserie DAHIRS », située à Kayes Liberté. Son promoteur Cheick Oumar Sidibé lui a fait part des difficultés que sa société rencontre. Installée à Sélinkegny, Stones a reçu la visite du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim Cette usine est spécialisée de la production de carbonate de calcium 200 tonnes par jour, Sables de marbre (de carreaux de marbre) 600.000 m2 par an et de la chaux agricole. Le montant des investissements est de 1.600.000.000 FCFA. L'usine emploie 186 agents dont 150 permanents. Le Ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim à l’Unité de production de chaux à Karaga de la Société "carrières et chaux du Mali" (CCM-SA) : Une unité de production de chaux et carrière existe ici depuis 2009. Dès sa création, selon le promoteur, la société s’est attelée à la mise en place de sa première usine appelée le Four à chaux de Karaga, une localité située dans le cercle de Bafoulabé. Sa capacité de production est de 100 tonnes par jour. Et une deuxième unité en phase d’installation qui sera inaugurée dans un mois, selon le promoteur. Cette deuxième usine est spécialisée de la production de dolomie pour l’agriculture et de carbonate de calcium pour l’alimentation du bétail et de volaille. Ces investissements s’élèvent à 20 milliards de FCFA, avec plus d’une centaine d’emplois crées. Le MDI à l’usine DIAMOND CIMENT Mali, Située à Gangotery, dans la commune urbaine de Bafoulabé, Cette usine est spécialisée de production de ciment. Sa capacité de production est d’environ 30 000 tonnes par mois, avec un effectif total de 450 permanents. A Stones, le ministre s’est réjoui de découvrir une usine de meilleure qualité de marbre qui peut exister dans la sous-région. Avant d’appeler les maliens de l’intérieur et de la diaspora à s’inspirer du succès d’un malien de la diaspora qui a accepté de venir s’installer au bercail et de faire ce beau travail, en la personne de Boura Diawara, PDG de l’usine Stones. « Nous voulons que ça soit ainsi, nous voulons que les maliens participent à la transition économique vers l’industrie », a-t-il laissé entendre. Par rapport à l’usine Chaux et Carrières du Mali, le ministre n’a pas caché sa satisfaction face à la qualité de l’installation. Selon lui, l’usine Chaux et Carrières du Mali est propre et respectueuse de l’environnement. A Ségou : Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim sur le nouveau chantier de l’Usine M3 : Le démarrage probable de 7 nouvelles unités prévu en janvier 2018 Il s’agit des unités de la minoterie, de la semoulerie, de la maïserie, de la milérie, des pâtes alimentaires courtes, des pâtes alimentaires longues, et des pâtes alimentaires de couscous Après Kayes, Bougouni, certaines unités industrielles à Bamako et environnant, ce fut au tour de la société Moulin moderne du Mali(M3), un site industriel du Groupe Keita, implanté à Ségou d’accueillir le lundi 7 aout dernier, la visite du ministre du Développement industriel. Mohamed Aly Ag Ibrahim voulait ainsi s’enquérir l’état d’exécution physique des travaux de la réalisation de 7 nouvelles unités industrielles de la société Moulin moderne du Mali(M3) du groupe Keita, et en même de s’imprégné les conditions de travail du personnel de cette entreprise. Le coût d’investissement de ces 7 nouvelles est estimé à plus de 40 milliards de FCFA avec une création de plus de 400 emplois. Cette démarché du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim, a été appréciée par les responsables de la société. Le PDG du Groupe a remercié le gouvernement pour son soutien dans au moment de la signature de son contrat avec les institutions financières. A Kama Béton : Le ministre Mohamed Aly promet l'assistance du gouvernement Cette unité industrielle du Groupe Kama Sa est spécialisée de la fabrication des bétons bruits, des poteaux électriques, et des éléments préfabriqués en béton. Après la région de Kayes et Bougouni courant juillet 2017, la société Kama Béton, c’est au tour d’une unité industrielle du Groupe Kama de recevoir la visite du ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim le 2 aout dernier. Implantée à Samaya dans le cercle de Kati, région de Koulikoro, sur la route de Kangaba, l'unité de production de Kama Béton a commencé ses activités vers la fin 2016. Elle est bâtie sur une superficie de 22.810 m2. Les investissements réalisés sont estimés à plus de 3 milliards de FCFA, pour une création de l'ordre de 50 emplois permanents. Ces emplois sont appelés à s'accroitre progressivement pour atteindre 105 permanents et 200 temporaires, selon les perspectives de l’unité industrielle. Le ministre du Développement industriel a rassuré le PDG du Groupe Kama que, conformément à la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, le gouvernement s'engage à accompagner les unités industrielles du pays afin d'accélérer le développement industriel. A cet effet, dans la mesure des possibilités de l'Etat, son unité de production de béton bénéficiera de cet accompagnement, a promis le ministre. Unité de séchage et de stockage de fruits et légumes à Bougouni: les encouragements des ministres de l'Industrie et son collègue de la promotion de l'Investissement et du Secteur privé. L'objectif de ce projet est d'assurer la sécurité alimentaire par la réduction des pertes de produits frais et des risques de marché dans l'espace CEDEAO à travers le séchage, le stockage et la commercialisation du gombo, de la tomate, de la mangue et de la pomme de terre. Dans un élan d'esprit de soutenir les entreprises industrielles malien deux membres du gouvernement, Mohamed Aly Ag Ibrahim et Konimba Sidibé, ont lancé officiellement le 29 juillet dernier à Bougouni, le projet pilote de séchage et stockage de fruits et légumes par l'énergie solaire à la ferme du Groupe d'appui pour la modernisation de l'agriculture du Mali (GAMA), dénommé ferme Fakoly. Bâtie sur une superficie de 7 hectares. Son cout de financement estimé à 333.737 euros soit 216, 9 millions de FCFA, est assuré par l'Agence régionale pour l'alimentation et l'agriculture (ARAA) de la CEDEAO, pour une durée de 18 mois. Le patron du département du Développement Industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a rappelé aux initiateurs du projet, l'adoption par le gouvernement d’un texte permettant la création des centres d’incubation qui vont au-delà des structures d’appui actuel fait aux micros petites et moyennes entreprises. Développement Industriel : Le MDI élabore un ambitieux plan d’urgence Il s’agit d’un ensemble d’activités concrètes à mettre rapidement en œuvre dans le cadre de l’opérationnalisation de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre Ce nouveau plan d’urgence de développement industriel est basé sur des actions concrètes et directes qui visent à favoriser la restructuration des unités industrielles ainsi que le renforcement de l’efficacité des services d’appui à l’industrie. Présenté à la presse par le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim. Cette nouvelle approche favorise surtout le développement des potentialités industrielles des différentes localités du Mali. Précisément dans les 10 régions administratives du Mali. Rassemblés par AMT Source : aBamako aBamako