IBK aux partenaires du Mali : “Coopération internationale, partenariat oui ! Sujétion non !”

9
A la célébration du 57e anniversaire de l’accession à l’indépendance, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita a adressé un message fort aux détracteurs du Mali. “Coopération internationale, partenariat oui ! Sujétion non !”, a-t-il clarifié. Le Mali a célébré le 57e anniversaire de son indépendance vendredi passé. Comme d’habitude, le président de la République, accompagné des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République, du corps diplomatique… s’est rendu à la 3e région militaire du Mali (Kati) pour le traditionnel défilé militaire. Après le dépôt de gerbe à la stèle, la revue de troupes et le défilé militaire, IBK a précisé à la presse le type de coopération que notre pays est prêt à engager. “Coopération internationale, partenariat oui ! Sujétion non !”, a-t-il déclaré. Pour IBK, ce 57e anniversaire est placé sous le signe de l’espérance, de l’espoir et surtout d’un Mali débout. “Les premiers fruits de tous les efforts commencent à se faire sentir. La remise symbolique par l’ambassadrice de Chine d’un avion va accroitre notre capacité de transport de nos troupes et l’évacuation en cas de besoin, comme les hélicoptères qui sont arrivés, les MI35, de fabrication russe qui sont connus dans le monde entier pour leur efficacité sur tous les champs de bataille du monde. Tout cela qui va accroitre la protection de nos hommes sur le terrain…”, s’est-il réjoui. Et d’ajouter : “Aujourd’hui (22 septembre) est un jour de bonheur absolu. Je suis heureux quand l’armée malienne commence à souffler, à respirer, je souffle, je respire et ce sera de mieux en mieux et de plus en plus. On le verra”. Il a loué le courage de l’armée malienne. “Quand je pense à l’armée malienne, à ces braves hommes, sans couverture aérienne c’était pour moi un drame, une tragédie. J’ai vécu ça quotidiennement nuit et jour. Aujourd’hui, nous commençons à sortir la tête de l’eau. Comment ne pas être heureux quand je vois ces jeunes gens engagés corps et âme dans la lutte contre ce fléau qu’on nous a imposé, le terrorisme ? Tous ceux qui sont là aujourd’hui, s’ils sont au repos, dorment tranquillement, c’est grâce à ces hommes-là”, a poursuivi le chef de l’Etat. Il a rendu un hommage mérité aux hommes tombés sur le champ de l’honneur et promis de les immortaliser. “C’est l’occasion de nous souvenir de ceux de nos enfants qui sont partis, quelques fois fauchés de manière très triste, barbare, sauvage en accomplissant leur devoir au service de la patrie malienne. De ceux-là nous les célébrons toujours avec émotion, avec déférence, avec piété”. IBK a invité les Maliens à l’union sacrée autour de l’essentiel, le Mali. “C’est le temps au Mali d’un front uni national, patriotique pour le sursaut et la survie du Mali. Plutôt on aurait accompli mieux cela vaudra. Ils sont là féroces, les appétits, mais que ça soit IBK ou qui que ce soit d’autre, si le sang coule dans les veines maliennes ça ne passera pas. Jamais ce pays ne sera de nouveau assujetti par qui que ce soit. Coopération internationale, partenariat oui ! Sujétion non ! Non, non et non !”, a-t-il scandé. Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako