La députée Chato à l’avant-garde du combat pour l’Afrique

14
Les bonnes œuvres de l’Honorable Mme Haidara Aissata Cissé retentissent bien au-delà des frontières du Mali. Depuis qu’elle siège au Parlement de l’Union Africaine, en effet, sa voix n’a de cesse de porter plus loin. Après avoir porté la cause du Mali au plus fort de la crise et des menaces sur sa souveraineté, elle vient de s’illustrer dans la défense des intérêts de tout le continent Il nous revient, en clair, qu’à l’occasion d’un récent conclave interparlementaire de haut niveau, la tonitruante parlementaire malienne élue à Bourem a littéralement mis les pieds dans les plats pour dénoncer une tradition qu’elle a longtemps perçue comme une attitude ségrégationniste envers l’Afrique. La Panafricaniste malienne ne s’est ’jamais accommodée, en effet, du fit que les élections dans les pays africains soient les seules passibles de supervision par des observateurs internationaux. Et de réclamer par la même occasion que les Africains aient la même opportunité d’accorder leur caution aux processus électoraux d’Europe et d’ailleurs. Grâce à la pertinence de sa remarque, la requête de la députée malienne n’est pas restée lettre morte. Elle a eu un écho si favorable à ladite que l’Afrique pourra déployer ses observateurs électoraux pourvu de s’ne donner les moyens. La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here