L’effacement suspect de Bocari Tréta

4
Dans quelle logique se trouve aujourd’hui le président contesté et décrié du RPM, Bocari Tréta ? Malin qui pourrait le dire. Pour certains, le chef des Tisserands a moins d’un pied dans le hangar vert et jaune, en dehors duquel s’apprêtent à le précéder ses partisans dans les prochaines semaines. Pour d’autres, depuis l’avènement du PM Abdoulaye Idrissa à la Primature, l’ex-ministre du monde rural n’a plus que son histoire dans le RPM où il n’a vraisemblablement été consacré président du que par sournoiserie. L’ancien ministre ne fait rien en tout cas pour démentir les présomptions de malaise qui affecterait ses rapports avec sa famille politique. Il l’a au contraire confirmé en brillant par son absence à chacun des événements que la Coalition de la Majorité Présidentielle (CMP) a consacrés au bilan des quatre années d’IBK à Koulouba. À la place du président de la CMP, c’est Younous Hamëye de la Rds qu’on a vu sur le petit écran s’égosiller laborieusement pour défendre le bilan du président de la République sortant, à travers une déclaration solennelle. Même chaine vide à la conférence-débat. La Rédaction Source : aBamako aBamako