Ministère de l’Administration Territoriale : le 3 décembre prochain prévu pour les élections des conseillers des cercles et régions

2
Mardi, 19 septembre, le ministère de l’Administration territoriale a tenu au sein de ses locaux une rencontre avec les partis politiques sur les processus électoraux dont les points utiles était l’adoption du procès verbal de la dernière rencontre ; agenda électoral 2017. Ont pris part à cette rencontre le ministre en charge, Tièma Hubert Coulibaly, représentant de l’opposition, Hamé Traoré, président du parti Alliance des Forces Panafricanistes (AFP) et plusieurs acteurs de ce domaine. Aux dires du ministre Tièma Hubert Coulibaly, ces deux scrutins devraient se tenir au mois d’octobre et novembre mais que leurs reports est du à cause de la relecture des codes des collectivités. Lesdits codes qui ont été adoptés la semaine dernière. Alors, que deux élections, il s’agit des conseillers des cercles et régions auront lieu ensemble à la date du 3 décembre prochain, suite aux analyses du gouvernement. Selon lui, ces élections doivent être tenues dans toutes les localités du pays sans exception. Cela est un objectif visé par l’Etat ensuite que toutes les mesures seront réunies avant la date fixée pour la bonne tenue de ces scrutins attendus depuis un certain moment. S’agissant de l’émissaire de l’opposition républicaine et démocratique, Hamé Traoré, il dira que la suspension de leur participation à cette concertation électorale était due au fait que leurs préoccupations ne soient prises en compte. Il s’agit de la résolution dans la transparence de 900.000 cartes Nina et l’utilisation de la biométrie pour garantir la transparence des élections. Il a souligné que la date prévue par le ministre pour la tenue de ces deux élections n’est pas un problème mais qu’ils ne demandent que la transparence des élections. Au terme de cette rencontre, le ministre en charge du département, Tièma Hubert Coulibaly, rassure M. Traoré que leurs doléances seront prises en compte par la délégation générale des élections et le cabinet de son ministère dans les temps prochains avant l’élection. Abdoul Karim Hadji SANGARE Source : aBamako aBamako