Rénovation et extension du marché rose de Bamako : Les commerçants disent «Merci M. le Président !»

6
Le Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, a procédé, dans l’après-midi du vendredi 22 septembre 2017, à la pose de la première pierre des travaux de rénovation et d’extension du Marché Rose de Bamako, ravagé par un incendie, il y a de cela trois ans et demi. Le marché Rose est situé au cœur même du Grand marché de Bamako, «Sougouba», où l’on trouve des marchandises et de nombreux produits artisanaux de fabrication malienne. C’est à la mitoyenneté du marché des fruits et légumes du secteur de Dabanani. Ce marché a pris son essor spectaculaire au fil des ans, avec le nombre important de commerçants qu’il accueille. Malheureusement, il y a 42 mois de cela qu’un impressionnant incendie s’est nuitamment propagé et y a fait des ravages. Les dégâts matériels causés, avec des magasins dévastés, se chiffrent à plusieurs milliards de francs CA, en croire le syndicat des Travailleurs du secteur. Dans l’une de ses interviews accordées au journal L’OBSERVATOIRE, le Président dudit marché, Gaoussou Coulibaly alias Djéri, non moins Vice-président du Collectif des Associations des Marchés de Bamako, a appelé le Président IBK «à jeter un regard sur le marché et à s’investir personnellement pour que celui-ci soit reconstruit ». Car, selon lui, il s’agit de sauver un autre patrimoine mondial, qui s’affiche non seulement sur nos passeports, mais qui est aussi le poumon économique de Bamako. Cet appel n’est pas tombé dans une sourde oreille ; car, il y a eu un écho favorable auprès du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta. En effet, le Chef de l’Etat a instruit aux services compétents de l’Etat d’engager les travaux de reconstruction du symbolique édifice commercial. Il a, en même temps, décidé d’en transformer en un gigantesque marché moderne. Celui d’un quasi centre commercial, pour transformer l’endroit en un des marchés modernes et plus attrayants de la Sous-région, répondant à sa vision politique nationale décentralisée dans le domaine du développement et de l’urbanisation de la ville de Bamako, respectant tous les standards internationaux et toutes les normes requises. «Le projet, nouveau et moderne, respectant l’architecture soudanienne et sahélienne, tout cela est d’aura pur. Je suis plus satisfait de cette architecture», s’est félicité le Chef de l’Etat. Ainsi, ce nouveau joyau architectural rose de 4000 magasins sera bâti sur une superficie de 50.000 m2, pour un coût financier de 37 milliards de francs CFA, avec des salles de prières, des parkings, un poste de police et des espaces de repos et de détente. Selon le Président de la République, quand ce chef-d’œuvre architectural a brûlé, «cela a été une grande douleur». D’abord, pour tout ce que le Marché Rose est au long des ans, «voir cela partir en fumées a été tragique». En posant la première pierre, après une journée riche en activités liées à la fête du 22 septembre, le Chef de l’Etat n’a pas caché son impatience de voir les travaux achevés plutôt que prévus. «Ça fait quelques années que nos parents attendent dehors. C’est autant de familles qui sont là dans la peine. Ce sont des producteurs, des commerçants, des gens indispensables à la vie dans la cité. Je félicite tous ceux avec lesquels nous sommes en attente d’une réalisation parfaite dans les délais proposés, et si possible même que ces délais soient réduits, raccourcis. Je le dis, l’attente est là, longue, assez long», a déclaré Président IBK, afin que les 3000 et quelques personnes qui ne dépendent que de ce marché puissent vite retourner au travail. Par ailleurs, Cette œuvre va donner, aux dires du Chef de l’Etat, un nouveau visage à Bamako qui va non seulement retrouver son confort d’antan, mais surtout moderniser la ville à souhait. A travers ce projet, ce sont des milliers d’emplois qui sont en voie de création durant les travaux de la construction (environ 6000 emplois, selon l’entreprise, pour absorber le chômage). L’événement a rassemblé une foule des grands jours, qui scandait : «IBK Président», «IBK, merci». Sur les banderoles, on pouvait lire des mots de gratitudes à l’endroit du Chef de l’Etat: « Association Mali Débout l’AMDM soutient IBK », « La Fédération Nationale de Syndicats de Conducteurs Routiers du Mali et la Mairie du District de Bamako soutiennent IBK et ses grands projets ». Ont pris part à la cérémonie le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, les Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des Ambassadeurs, les autorités administratives et politiques du District de Bamako et de la Commune III du District de Bamako, des partenaires au développement du Mali, les membres du RECOTRADE, de nombreux commerçants et opérateurs économiques parmi lesquels Gaoussou Coulibaly dit Djéri, Président du Marché Rose, non moins Vice-président du Collectif des Associations des Marchés de Bamako. Cyril ADOHOUN Source : aBamako aBamako