Adoption du PROFAC 2018-2022 : Un ouf de soulagement des commerçants détaillants

11

Ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement des acquis du PACD et de la mise en œuvre du Cadre stratégie pour la relance économique et le développement durable, cadre unique des politiques de développement socio-économique du pays Le ministre du Commerce, Porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté, a pris le problème des commerçants détaillants à bras le corps. C’est pourquoi, depuis des années, il est à pied d’œuvre pour trouver les voies et moyens en vue de poursuivre l’appui de l’Etat aux commerçants détaillants dont la plupart sont dans l’informel. C’est un ouf de soulagement qui vient d’être fait avec l’adoption en Conseil des ministres du mercredi 16 aout dernier d’un projet de décret portant approbation du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) 2018-2022. Pour une enveloppe financière de 5 milliards 78 millions de FCFA, le projet sera financé par l’Etat, les bénéficiaires et les partenaires techniques et financiers. Il vise à renforcer les acquis du Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD), mais aussi de formaliser le maximum de commerçants détaillants, sécuriser leurs activités et fournir aux citoyens de produits de qualité.

Ce projet est parti d’un constat qui a montré que le commerce informel de détail occupe une place importante dans l’économie nationale et est pratiqué par près d’un million des Maliens. Donc l’appui et le soutien de ce secteur important sont plus que nécessaires. C’est pourquoi, le gouvernement du Mali a initié en 2005 le Projet d’appui aux commerçants Détaillants (PACD), financé par le budget national dont sa mise en œuvre a été répartie en trois phases sur une période 2005-2015. Rappelons que la mise en œuvre de ce projet a permis, entre autres réalisations, la formalisation de nombreux détaillants de quitter l’informel pour le formel et en même de s’acquitter de leurs droits civiques vis-à-vis de l’Etat en termes d’impôt et de taxe. Il a aussi permis la création de plusieurs centres de gestion agréés (CGA), ainsi qu’à la formation de milliers de commerçants détaillants dans les domaines de la comptabilité, de la gestion d’entreprise et de la sécurité sanitaires des aliments. A cela s’ajoutent également la construction d’équipements marchands dans plusieurs marchés de la capitale, ainsi qu’à l’intérieur, la distribution d’emballages dans le cadre de la protection de l’environnement et la mise en place d’une ligne de crédit de plus de 1,8 milliard de FCFA. L’approbation de ce projet s’inscrit dans le cadre du renforcement des acquis du PACD et de la mise en œuvre du Cadre stratégie pour la relance économique et le développement durable (CREDD) qui est le cadre unique des politiques de développement socio-économique du pays. Rappelons que le Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail pris en Conseil des ministres en sa session du mercredi 16 aout a été vivement salué et apprécié par l’ensemble des commerçants détaillants à travers leurs coordinations. A cette occasion, ils ont adressé leur remerciement au Président de la République SE Ibrahim Boubacar Keita, au Premier ministre, ainsi qu’à l’ensemble du gouvernement, mais particulièrement au ministre du Commerce, Porte-parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté pour son combat sans relâche pour le développement du secteur de détail. AMTouré Source : Maliweb Maliweb