Crise malienne : Pourquoi les jeunes Maliens travaillent pour les djihadistes

6
Dans une interview exclusive accordée à This Is Africa, notre confrère, Serge Daniel, l’un des grands spécialistes des questions de sécurité au Mali, a donné les causes profondes de la radicalisation des jeunes Maliens. « Le problème des jeunes au Mali, il y a d’abord, l’endoctrinement et ce qu’on appelle l’auto-radicalisation, c’est-à-dire que lorsqu’ils vont sur internet ils peuvent se radicaliser, lorsqu’ils subissent un lavage de cerveau, ce que moi j’appelle le surchauffage de cerveau. Mais le véritable problème des jeunes au Mali c’est le problème d’emploi et l’absence de perspective. Il y a 21 ans, la première fois quand je suis allé à Tombouctou, j’avais échangé avec les jeunes, j’ai compris qu’ils ne veulent pas quitter Tombouctou, ou faire comme les autres qui viennent à Bamako pour vadrouiller. C’étaient donc des guides touristiques, mais maintenant il n’y a plus de tourisme, le tourisme est mort là-bas. Donc pour survivre sur cette terre, certains parmi eux avaient des véhicules qu’ils louaient, mais lorsque vous avez un véhicule et que vous voyez quelqu’un qui vous propose 100 milles FCFA par mois pourvu que vous veniez juste prier avec lui, donc ils sont tentés. Dans les localités par exemple, pourquoi on a difficilement le concours des populations pour lutter contre le terrorisme ? Car ce qu’on demande aux populations, c’est : « si vous voyez des terroristes par ici, faites nous savoir » ; et ils répondent : « pourquoi prévenir ? On n’a pas à prévenir puisque ce sont ces terroristes qui nous donnent à manger, à boire, quand on est malade, c’est eux qui nous soignent, qui nous amène des médicaments ». La lutte contre le terrorisme, ce n’est pas seulement amener les armes et les hélicoptères, il faut la force, ça c’est sûr, mais de l’autre côté il faut vraiment penser au développement », soutient le correspondant de l’AFP et de RFI dans notre pays depuis plusieurs années. MD Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here