Equipement de l’armée: IBK annonce l’acquisition de 4 nouveaux avions

37
C’est dans la pure tradition que le président de la République, Chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar KEÏTA, a présidé, vendredi dernier, au Camp Soundjata KEÏTA de Kati, la cérémonie commémorative du 57e anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale. Un moment de souvenir et de communion, marqué par un défilé militaire, certes modeste, mais surtout plein de signification. A l’issue de ce défilé, le Président IBK a annoncé l’acquisition de 4 avions dont deux hélicoptères de combat pour l’armée. avion chasse armee malienne 22 septembre 1960-22 septembre 2017, le Mali indépendant a 57 ans. L’événement a été marqué, le vendredi dernier, au camp Soundiata KEÏTA de Kati, par un sobre défilé militaire, dans le respect de la tradition, présidé par le Chef de l’État, et Chef suprême des armées, Ibrahim Boubacar KEÏTA, sur une place d’armes pavoisée aux couleurs nationales. C’était sous une pluie battante ; en présence du chef du gouvernement, Abdoulaye Idrissa MAÏGA ; des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République ; des chefs des représentations diplomatiques et consulaires accréditées dans notre pays ; du chef d’état-major général des armées du Mali, le général Moussa Bemba KEÏTA ; des responsables du commandement militaire et des hauts gradés de l’armée ; des autorités administratives, politiques et des notabilités de la ville garnison de Kati, etc. Comme un signe de bonne augure pour un lendemain meilleur, la pluie s’est invitée à cette fête et le Président IBK a eu du mal à déposer la gerbe de fleurs sous l’orage qui été suivi de précipitations. Après le dépôt d’une gerbe de fleurs aux pieds du monument dédié aux morts pour la nation à la Place d’armes, le président de la République a salué le Drapeau sous les sonorités de l’hymne nationale avant de procéder à la revue des troupes, dans son véhicule de commandement. Ensuite s’en est suivi le défilé militaire. Ont défilé dans l’unité, sur la Place d’armes de Kati, sous les sonorités de notre pays, interprétées par la fanfare de l’armée : le Drapeau et sa garde, les officiers d’Etat-major, les anciens combattants, le Prytanie militaire, l’Administration pénitentiaires et de l’éducation surveillée ; la Protection civile ; les Douanes maliennes, le génie militaire, la Garde nationale ; la Gendarmerie nationale, les Eaux et forêts ; la Police nationale ; l’Armée de l’air ; l’Armée de terre; les Forces spéciales anti-terroriste (FORSAT), la Cynophilie de la gendarmerie et enfin la Direction des sports militaires. Lors du dépôt de la gerbe de fleurs, le Chef de l’Etat avait la mine très serrée, à la limité fâché. Mais, ce moment de pression contraste avec le passage des hommes devant les officiels où le Président IBK n’a pas pu s’empêcher de claquer son petit doigt au passage vigoureux du Bataillon de sport militaire sous les sonorités émouvantes de la fanfare des armées. L’un des temps forts du défilé de Kati a été la remise de cadeau de l’Ambassadrice de la Chine au Président IBK. En effet, plus d’un demi-siècle après l’accession de notre pays à l’indépendance, sa souveraineté et l’intégrité du territoire sont plus que jamais menacées par la présence, sur le territoire national, des cellules djihadistes qui sèment la terreur sur une bonne partie des régions du Nord et du Centre. Cette situation héritée de la crise multidimensionnelle de 2012 se caractérise par des attaques terroristes et des conflits intercommunautaires. La crise sécuritaire, au départ, répandue au Nord, s’est dangereusement déplacée au Centre du pays, même parfois dans la capitale où des attentats et prises d’otages ont eu lieu. La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu d’un marathon de négociations à Alger, espoir de tout un peuple, tarde à être effective. Pour preuve, une bonne partie du territoire national échappe encore aux autorités. Toutefois, à la différence des dernières années, la célébration du 22 septembre 2017 arrive au lendemain de 4 événements porteurs d’espoir pour le peuple malien. Il s’agit de : l’installation du gouverneur de Kidal marquant le début du retour de l’administration au Nord ; la signature, mercredi dernier, d’un accord pour un retour durable de la paix dans le Nord du pays et particulièrement dans la région de Kidal entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme, deux mouvements signataires de l’Accord ; l’adoption, en début de mois, par le Conseil de sécurité des Nations Unies d’un régime général de sanctions ciblées contre tous les responsables qui se rendront coupables, d’une manière ou d’une autre, de blocage dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix ; et l’inauguration par le président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président en exercice du G5Sahel, du QG de la force conjointe de cette organisation sous régionale, le 16 juin 2017, à Sévaré. A l’issue de cette cérémonie riche en couleurs et d’émotions intenses, le président de la République a accordé une interview à la presse, au cours de laquelle, il a rappelé que l’équipement et la formation de qualité des Forces armées et de sécurité du Mali demeurent sa principale priorité et celle de son gouvernement. Pour joindre l’acte à la parole, il a annoncé l’arrivée à Bamako de 4 avions dont deux hélicoptères de combats pour l’armé. Par ailleurs, dans son discours à la nation, livré la veille sur la télévision nationale, le Président IBK a souligné avec force et conviction que le Mali qui fête aujourd’hui le 57è anniversaire de son accession à la souveraineté internationale « est une Nation qui s’est remise debout avec une conscience plus aigüe des efforts à accomplir, des compromis à accepter et de la vigilance à observer pour consolider davantage sa stabilité, préserver ses valeurs fondamentales et pour fédérer l’énergie de tous ses enfants afin de tirer le meilleur profit de notre formidable capacité de résilience». Aussi, a-t-il fait savoir, aujourd’hui les FAMA, pleinement mobilisées, assument avec honneur et confiance leurs missions au service de la nation. «Je continuerai de veiller sans relâche au réarmement moral des FAMA, au renforcement de leurs capacités opérationnelles et à l’amélioration de leurs conditions de vie», a-t-il promis. Pour rappel, avant de rejoindre Kati, le Président IBK avait procédé, quelques heures plutôt dans la matinée, au dépôt d’une gerbe de fleurs aux pieds du Monument de l’indépendance, en mémoire à tous les martyrs. Par Abdoulaye OUATTARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here