Migration irrégulière vers l’Europe : Créer plus d’emplois pour juguler le flux migratoire

9
Le Mali et ses partenaires européens à travers l’UE et la coopération néerlandaise ont lancé, le mercredi 20 septembre dernier à l’hôtel ‘’Radisson Blu’’, le projet « l’Emploi des jeunes crée des opportunités, ici au Mali ». La cérémonie de lancement de cet important projet était présidée par Amadoun Touré, directeur de cabinet de la primature, représentant le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga. 13 732 486 689F CFA, tel est le montant global du projet « l’Emploi des jeunes crée des opportunités, ici au Mali ». Lancé la semaine dernière par le directeur de cabinet du Premier ministre, Amadoun Touré, il sera exécuté dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le district de Bamako, zones d’origine de la migration vers l’Europe, pour une durée de 48 mois soit 4 ans. D’après le directeur général par intérim de l’APEJ, Mahamadou Fofana, ce projet est le fruit d’une coopération fructueuse entre le gouvernement malien, l’Union Européenne (UE), et la Coopération néerlandaise à travers les agences (ICCO, SNV et WAST). Et il a pour objectif global de contribuer au développement des opportunités économiques et à la stabilité sociale dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le district de Bamako. Et cela en favorisant la création d’auto-emploi et l’emploi des jeunes ; en promouvant le développement des PME ; et en contribuant à la création d’un environnement financier et éducatif favorable à l’emploi des jeunes. Le projet qui concerne les jeunes de 18 à 40ans sera exécuté par le consortium d’Agences composé de la SNV (lead), d’ICCO, de WASTE (toutes des agences néerlandaises) et l’APEJ. Selon le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mahouloud Ben Kattra, il consistera entre autres à créer 8 620 jeunes femmes, migrants potentiels et de retour en entrepreneuriat et sur les modules techniques en l’horticulture, la gestion de déchets, l’agro-alimentaire et l’artisanat utilitaire ; construire 20 fermes horticoles gérées par des coopératives ; octroyer un kit de démarrage de 300 000 F CFA aux 8 620 ayant été formés ; et financer 400 PME dont 150 dans le secteur de l’horticulture, 100 dans la gestion de déchets solides, 50 dans l’agro-alimentaire et 100 dans le secteur de l’artisanat utilitaire. Ainsi à travers ce projet, le gouvernement et ses partenaires européens comptent créer des opportunités d’emplois aux jeunes afin de les retenir au Mali et leur éviter de mourir en mer à la recherche d’une meilleure condition de vie. Le représentant du Premier ministre, Amadoun Touré a remercié les partenaires européens et singulièrement la coopération néerlandaise pour leur apport dans le développement socioéconomique du Mali. Lassina NIANGALY Source : aBamako aBamako