Pèlerinage 2017 : Les déboires de la filière gouvernementale

8
Des pèlerins de cette année ne tarissent pas de complaintes, après avoir été victimes de la mauvaise organisation et de l’impréparation du pèlerinage 2017, par la filière gouvernementale. Des logements assez loin des mosquées, retard des repas qui arrivent très souvent avec deux à trois heures de retard, et des fois les pauvres pèlerins pouvaient se contenter de prières sans repas. Des pèlerins maliens de la filière gouvernementale dénoncent également l’insuffisance des bus de transport dont le nombre ne suffisait pas pour transporter les nombreux pèlerins maliens logés trop loin des mosquées. Une situation inacceptable quand on sait que chaque pèlerins a payé deux millions et demi, pour bénéficier des petits soins des organisateurs, pendant les voyages aller-retour et le séjour dans les lieux saints de l’islam. En outre, des témoins citent des pèlerins pris en charge par la présidence de la république, dont certains se plaignaient également de leur situation. Pour d’autres envoyés de la présidence, et qui ont bénéficié de ses largesses, la Mecque était devenue un lieu de campagne politique au profit du Président IBK (voire photos). Source : aBamako aBamako