Pour sa contribution précieuse à la lutte contre le terrorisme : Le Maroc reconduit à New York à la tête du Forum mondial

5

Le Maroc et les Pays-Bas ont été reconduits à la présidence du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) pour un nouveau mandat de deux ans. Cette décision est tombée lors de la huitième réunion ministérielle de cette instance, tenue mercredi dernier à New York. ”Le mandat actuel arrivant à échéance à la fin de 2017, les États membres ont demandé au Maroc et aux Pays-Bas de continuer à présider cette importante structure jusqu’en 2020”, avait déclaré devant la presse le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita, qui coprésidait cette réunion avec son homologue néerlandais, Bert Koenders. Avant de poursuivre : ”Le plébiscite pour reconduire le Maroc à la tête de cette instance est un témoignage éloquent de la confiance que la communauté internationale porte à l’approche marocaine, développée conformément aux Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour lutter contre le terrorisme”, s’est félicité M. Bourita. Une décision qui constitue également une reconnaissance de la contribution précieuse et souvent décisive du Maroc dans la lutte antiterroriste. Au cours de cette réunion, les pays membres ont adopté les recommandations de Zurich-Londres sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme en ligne et le Mémorandum d’Antalya sur la protection des cibles civiles dans le contexte de la lutte contre le terrorisme. Parmi les décisions de cette réunion figure aussi le lancement d’une série d’initiatives dans le cadre du GCTF, notamment relative au traitement des extrémistes violents locaux dont le pilotage est assuré par le Maroc et les États-Unis. Destinée à faire face à la menace croissante posée par les extrémistes violents locaux inspirés par ”Daesh” et liés aux mouvances terroristes, cette initiative vise aussi à explorer de nouvelles pistes pour que les parties prenantes puissent s’attaquer à ce problème de manière concertée.

B.KONÉ Source : Maliweb Maliweb