Reconstruction du Marché Rose et les Halles de légumes de Bamako : IBK pose la 1ere pierre, la réalisation coûtera plus de 37 milliards de FCFA

5
Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, a posé la première brique de reconstruction du Marché Rose et des Halles de légumes au grand marché de Bamako, le 22 Septembre 2017, jour d’anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance. C’était en présence des présidents d’Institutions de la République, des membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Mali, du gouverneur du District de Bamako, des Maires de Bamako, des responsables du CCIM, des associations des commerçants, etc. Fruit du partenariat public/ Privé, le projet de construction du Marché Rose de Bamako et du marché des Légumes va nécessiter un investissement de 37.891.750.000 FCFA entièrement assuré par la société PACRAY sous la maitrise d’ouvrage de la Mairie du District de Bamako assisté par l’ADR et la CTAC. La réalisation durera 30 mois. Le marché Rose nouvelle formule, comprendra un sous-sol (1 parking pour 150 véhicules, 5 locaux techniques) ; un rez-de-chaussée (2 postes de sécurité); et six étages (2607 magasins, 48 Kiosques, 7 banques, 10 bureau de transitaire, 1 infirmerie, 1 poste de police, poste de sapeurs-pompiers, 1 grande salle de réunion et 1 espace de restauration; 216 toilettes hommes/ femmes/handicapés reparties entre les niveaux, 21 postes de gardes et de sécurité). Les Halles aux Légumes comprendra un sous-sol (parking pour 500 motos et 2 locaux techniques) ; le rez-de-chaussée et trois étages (132 boucheries, 950 stands pour les légumes, 3 chambres froides pour la conservation, 4 postes de sécurités, 3 laboratoires de contrôle qualité, 4 dépôts de réserve, un bloc toilettes). Le tunnel reliant les deux infrastructures comprendra 39 magasins, 1 poste, 1 grande salle de prière, 2 blocs toilettes publiques pour hommes/ femmes et handicapés. La construction du marché Rose, dit le Maire du District Adama Sangaré, offrira un cadre décent de travail à 3000 commerçants, alors que le nombre recensé de déguerpis est de 800. «La pose de la première pierre de rénovation marque un tournant décisif dans la vie de Bamako, décidée à retrouver son éclat antérieur. Avec cette rénovation, nous partons à la conquête de notre ville pour en refaire un écrin de verdure, de propreté », souligne Adama Sangaré. Pour le représentant des commerçants, Gaoussou Coulibaly dit «Djéry» a salué les autorités d’avoir soutenu les victimes du marché Rose, d’avoir décidé la reconstruction. Par ailleurs, il a demandé aux autorités de tout mettre en œuvre pour que le délai de construction soit respecté. Autres revendications formulées par le porte parole des commerçants, que les prix de location des kiosques, magasins du marché Rose soit à la porté des maliens, que les endroits qui seront proposés aux victimes du marché soit en conformité avec leur produit de vente, qu’IBK leur donne soutien pour leur installation. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako