Stabilisation et la Paix au Mali : Le dialogue Citoyen, un moyen de vivre ensemble

10
Le Ministère de la Réconciliation Nationale en partenariat avec le Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix de la Coopération Allemande mise en œuvre par la GIZ a tenu mercredi dernier à l’Hôtel Salam une session d’évaluation de l’approche de Dialogue Citoyen pour la Stabilisation et la Paix. La rencontre a été présidée par M. Ataher Iknance, secrétaire général du Ministère de la Réconciliation Nationale en présence, de Mme Anne Katrin Niemeier, Directrice du Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix et d’autres invités. La rencontre avait pour but d’analyser la pertinence de l’approche Dialogue Citoyen pour la Stabilisation et la Paix en vue de renforcer des relations de confiance entre les collectivtés territoriales, l’Administration d’Etat et les populations. Il s’agissait de faciliter le mode de collaboration entre le Ministère de la Réconciliation Nationale et le projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix dans la mise en œuvre de l’approche dialogue Citoyen au Mali. Selon Mme Anne Katrin Niemeier directrice du Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix de la Coopération Allemande, depuis quelques années le Ministère de la Réconciliation Nationale et sa structure travaillent ensemble pour la stabilisation et la paix dans notre pays. « Une importante réflexion est ainsi accordée au dialogue citoyen pour parvenir à la stabilisation et à la paix qui repose sur trois étapes », explique-t-il. Il s’agit notamment, de créer le dialogue entre les acteurs impliqués sur le terrain, de partager la voix du terrain permettant d’écouter et d’échanger et de développer significativement la coopération à l’avenir. A ses dires, le dialogue Citoyen pour la Stabilisation et la paix n’est pas seulement un outil de dialogue mais, il permet aussi de créer un espace afin d’analyser la problématique de conflits. « La coopération Allemande se dit prête à engager le vivre ensemble avec un outil qui est basé sur le consensus, la participation et la transparence de tous les citoyens », a conclu Mme Anne Katrin Niemeier. M. Ataher Iknance, secrétaire général du ministère de la réconciliation nationale a pour sa part indiqué que l’approche Dialogue Citoyen pour la stabilisation et la Paix est un dialogue inclusif qui crée un espace d’échange convivial et de réflexion participative sur les causes et les conséquences des conflits et des tensions au niveau local. « Cette approche permet d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations majeures des populations à travers l’identification et la réalisation d’un micro-projet fédérateur de cohésion sociale et le vivre ensemble », a-t-il précisé. M. Ataher Iknane a ensuite rappelé qu’au moment de la crise, il y’avait beaucoup de défis à relever. Ceux-ci étaient notamment liés à la réconciliation des maliens et à la création des conditions de confiance entre les uns et les autres. A cela s’ajoutent dit-il la création des conditions de redéploiement de l’administration dans des zones de conflit, le renforcement de la sécurité, l’amorce progressif du développement sociaux et culturel et la prise en charge des questions de victimes de la crise. « Mais, grâce à mon département et la coopération Allemande, plusieurs efforts ont été réalisés en vue de tisser le tissus social permettant de restaurer le dialogue entre les Maliens », a conclu M. Ataher Iknane. Karim sanogo Source : aBamako aBamako