22 septembre 2017 : L’espoir et un mali debout !

10
22 septembre 1960-22 septembre 2017, la République du mali a 57 ans d’indépendance et de souveraineté nationale et internationale Le vendredi 22 septembre dernier était la fête nationale du Mali, occasion pour toute une nation de rendre un vibrant hommage aux pères de l’indépendance, les pionniers et tous ceux qui ont sacrifié leurs vies pour la défense de la patrie malienne. Le président de la République, chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, s’est pleinement acquitté de ce devoir moral, en déposant tôt le matin une gerbe de fleur au pied du monument de l’indépendance, en présence du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, des membres du gouvernement, des présidents des institutions, des élus de la nation, des ambassadeurs accrédités au Mali, et d’une foule de grand jour. Le Président de la République, chef suprême des armées s’est ensuite rendu à Kati pour suivre un défilé grandiose de l’armée malienne, une armée que son chef suprême promette d’accompagner jusqu’au bout. La république du Mali était à la fête le vendredi 22 septembre dernier, ce à l’occasion de son 57eme anniversaire de l’accession à la souveraineté nationale et internationale. Cette heureuse occasion a été célébrée par les fils du pays de Kayes à Taoudenit, via Bamako. La tradition de fête, et un moment de rappelle de l’histoire du Mali. Le président de la République, chef de l’État, chef suprême des armées, l’a commémoré sur deux sites. À la place de la nation à Bamako, et à Kati. Il est 10h le matin, arrive le chef de l’Etat au monument de l’indépendance, où l’attendaient une foule nombreuse Le cérémonial a commencé par le salut au drapeau, suivi de l’exécution de l’hymne national. Après, le chef de l’État déposé une gerbe de fleur au pied du monument de l’indépendance, une manière pour lui de dire merci à tous ceux qui ont joué leur partition à la libération, et a la souveraineté du Mali. Après cet exercice, il a accordé une interview à la presse. Dans ces propos, il rendu un hommage mérité aux hommes et femmes qui ont donné à la nation malienne ses lettres de noblesses par leur engagement, détermination et patriotisme. Le président n’a pas aussi oublié l’armée maliennes, ces hommes et femmes qui ont choisi de faire la défense et la protection du pays leur vie. Il les a réitéré sa confiance, et a ajouté qu’ils méritent respect et considération. A cet effet, il promet de tout mettre en œuvre pour que notre armée ait les moyens de sa mission. Après cette interview d’une dizaine de minutes, le président de la république s’est dirigé vers les médaillés d’or de l’indépendance, qui à la date d’aujourd’hui, sont seulement 5 vivants en république du Mali. Il leur a adressé ses vives et chaleureuse salutation au nom du pays. Ensuite, ce fut les poignées de main entre Ibrahim Boubacar Keita et les membres du gouvernement, au premier rang le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, suivis des présidents des institutions de la république, du gouverneur du district de Bamako, du maire de la commune III, des officiers supérieurs de la national, et enfin les ambassadeurs accrédités au Mali. Le président de la république est allé boucler la fête à Kati, la ville garnison. Sur place, un défilé militaire grandiose, qui aura sans doute impressionné le chef suprême des armées. La pluie qui s’abattait sur cette ville, n’a aucunement affecté la fête, accompagnée de chef d’État major des armées, Ibrahim Boubacar Keita a revu les troupes qui étaient très bien en place. S’adressant aux journalistes à Kati, le président de la Répûblique a laissé entendre toute sa fierté pour les Famas. Il a parlé de l’acquisition récente de deux avions militaires avec nos amis chinois, et ce n’est pas tout, le matériel ne va plus manquer à notre armée, a t-il conclu. L’édition 2017 du 22 septembre a été placée sous le signe de l’espoir et d’un Mali debout par le Président de la République, chef de l’État. Ensemble pour la cohésion sociale, gage du développement de notre pays. Vive le Mali un et indivisible. Ibrahim Kalil TOGOLA Copyright Malijet © 2008 - 2017. Tous droits réservés Source : aBamako aBamako