Attribution du marché de carte d’identité biométrique à Cissé Technologie : Vers l’annulation du marché

3
Toutes les procédures de passation de marchés publics au Mali ont été violées dans l’attribution de celui de carte d’identité biométrique à Cissé Technologie. Pour ce faire, les autres soumissionnaires s’accordent à attaquer l’Etat dans ce dossier. La sensibilité de l’affaire contraint le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, en sa qualité du premier Responsable du Gouvernement, de prendre connaissance du dossier. Quoique Cissé Technologie procède par des campagnes médiatiques pour s’adjuger de ce marché de confection de carte d’identité biométrique, appuyé par certains cadres du Ministère de la Sécurité, des irrégularités restent manifestes autour de l’affaire. En effet, les raisons qui obligent l’annulation de ce marché sont, entre autres, la durée des offres qui est de 90 jours (si l’offre dépasse 90 jours elle ne doit plus être valable selon les textes). En plus, faut-il noter, en matière de passation de marchés publics, qu’il n’y a pas de négociations de prix lorsque l’appel d’offres est déjà ouvert. Pourtant, c’est ce qui s’est passé dans ce cas. Pis, parmi les offres soumises, Cissé Technologie avait présenté l’offre le plus cher. Raison pour laquelle les autres soumissionnaires s’engagent à attaquer la décision d’attribution. Entre temps, Cissé Technologie prétend construire avec son partenaire l’usine qui va confectionner la carte d’identité biométrique sur une superficie de 5 hectares. Alors qu’il rassurait avoir d’IRM lequel appareil qui n’a jamais fonctionné. Malgré que 500 millions de nos francs soient volatilisés dans cette affaire. Toute chose qui l’aurait coûté une sommation de paiement des autorités judiciaires. Mais, jusque-là, rien n’a été payé, selon nos dernières informations. Au-delà, faut-il noter que les scanners du CHU Gabriel Touré, fournis par Cissé Technologie, ne fonctionnent plus. Comme pour prédire les dangers qui peuvent découler de l’attribution de ce marché de fourniture de carte d’identité biométrique à Cissé Technologie. De toutes les façons, une organisation de la société civile malienne planifie des manifestations dans les prochains jours. Aussi, l’implication du Premier Ministre a été exigée. C’est dire que le marché tend vers une annulation. Oumar Diakité : LE COMBAT Source : aBamako aBamako