En fin de mission, l’ambassadeur du Mali, Diadié Yacouba Dagnoko, quitte définitivement le Gabon

8

Après un séjour de plus de cinq ans au Gabon, l’ambassadeur du Mali, Diadié Yacouba Dagnoko, a quitté définitivement le pays, lundi 25 septembre 2017.  Nos compatriotes étaient venus à l’aéroport pour lui témoigner de leur reconnaissance pour ses qualités de grand diplomate L’ambassadeur du Mali a quitté Libreville, ce lundi 25 septembre 2017, et  nos compatriotes membres du conseil supérieur de la diaspora malienne du Gabon, (CSDMG), de la Mutuelle des Enseignants Maliens du Gabon (MEMAG) et du conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali), section du Gabon,  étaient parmi ceux qui étaient présents à l’aéroport international Léon Mba, pour lui témoigner de leur reconnaissance pour ses qualités de grand diplomate au service de la communauté malienne.

Les présidents du CSDMG, M.Demba Keita, de la MEMAG, M.Mahamady Sissoko et du CNJ-Mali, M.Souleymane Djibo, qui  ont salué son patriotisme, son esprit d’ouverture et de rassembleur, reconnaissent, avec honnêteté, que le diplomate a toujours laissé les portes de la Chancellerie ouvertes aux maliens vivant au Gabon. Si l’on en croit ces compatriotes, il a toujours  eu des discussions franches et conviviales régulières  sur la situation politique et sécuritaire du Mali  et la vie des Maliens au Gabon. Ce diplomate hors-pair et  ancien ministre de la culture, d’après leur témoignage, est un homme disponible et accessible, et très apprécié pour son sens de l’État et son esprit d’ouverture. “Souhaitons que son remplaçant soit comme lui, un homme ouvert, qui écoute, rassemble, et qui a la patience d’expliquer et de se faire comprendre”, a reconnu un ressortissant malien à Libreville. “Un homme d’une grande dimension qui a su se mettre au dessus des compromissions qui caractérisent la vie à Libreville. D’une grande humilité, il honora la MEMAG en assistant à la cérémonie organisée par le Lycée d’ÉTAT de l’ESTUAIRE en hommage à Mr Sissoko président de celle-ci, mis à la retraite”, a déclaré Mahamady Sissoko. Par ailleurs,  certains n’ont pas encore oublié sa diplomatie humanitaire et salvatrice en République centrafricaine. L’histoire retiendra son implication personnelle,  rapide et efficace lorsqu’il a mis en branle les moyens diplomatiques et  humanitaires et d’autres moyens pacifiques appropriés dans le rapatriement des Maliens dans ce pays en guerre civile. M. Dagnoko est venu au secours de ses concitoyens  afin d’évaluer leur situation,  l’ampleur et la nature de leurs  besoins, l’assistance et l’aide  nécessaires,  pour  les protéger  contre toutes sortes de  crimes ou d’humiliations. Sur tout autre plan, il  a initié de grandes réformes à la Chancellerie afin de lutter contre la corruption, le laxisme et le clientélisme. C’est pourquoi, ceux qui sont contre le changement, cherchent parfois  à le dénigrer ou le discréditer. Il a mis de l’ordre dans les affaires consulaires.  Certains agents faisaient dans le passé,  ce qui est interdit aujourd’hui. Et certains nostalgiques,  par méconnaissance des textes  ou des considérations politiques et sociales  mènent  de vives critiques contre les réformes de la mission  diplomatique et consulaire. Moussa DANIOKO Source : Maliweb Maliweb