Mise en œuvre de la sous composante 1.2 du projet SWEDD-MALI : 14 ONG reçoivent d’équipements roulant et des matériels informatiques

16
Dans le cadre du projet autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel, le ministère de l’aménagement du territoire et de la population, en collaboration avec la Banque Mondiale et le UNFPA, a procédé le mercredi 20 septembre 2017, à la signature des contrats et de remise des équipements aux 14 ONG et associations pour la mise en œuvre de la sous composante 1.2 du projet SWEDD-Mali. C’était au Centre de documentation de la direction nationale de la population sous la présidence de Adama Tiémoko Diarra, ministre l’aménagement du territoire et de la population, en présence du ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Oumou Touré, le représentant du ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne et du représentant de l’UNFPA. Le projet autonomisation des femmes et dividende démographique au sahel est une initiative régionale de six gouvernements à savoir le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger et le Tchad en partenariat avec la Banque Mondiale et l’UNFPA pour accélérer la transition démographique en vue d’exploiter le dividende démographique dans la région du Sahel, caractérisé par des problématiques communes de développement, de sécurité, d’éducation et de santé. Ainsi, après la signature des contrats et conventions les équipements ont été remis aux ONGs et associations de mise en œuvre dudit projet. Il s’agit de 70 motos, des appareils numériques composés de 14 imprimantes, 14 ordinateurs portables et fixes et de 14 appareils photos. Par ailleurs, rappelons que le Mali met en œuvre la sous composante 1.2 du projet SWEDD à travers trois sous projets pour adresser les différentes problématiques que sont le projet d’appui à l’apprentissage et à l’autonomisation économique des filles et des femmes pour un cout total de 2.772. 500.000 FCFA. Le projet de lutte contre l’abandon scolaire des jeunes dans les régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti pour un montant total de 1. 921. 500.000 FCFA. Enfin, le projet de renforcement de la santé des sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Mopti pour un montant total de 925.000 000 FCFA. Le représentant des ONGs et Associations, M. Keita a remercié les autorités pour la transparence du processus de sélection qui a été parachevé par la signature de contrats et la remise des équipements nécessaires à la mise en œuvre des activités qui leur ont été confiés. De ce fait, il a rassuré les ministres, au nom de ses collègues, de l’usage des équipements qui ont été mis à leur disposition afin de produire des résultats escomptés au profit des bénéficiaires et des communautés. En ce sens, il lancé un appel à toutes les ONGs chargé de la mise en œuvre du projet de ne ménager aucun effort pour l’atteinte des objectifs. Pour le ministre de l’aménagement du territoire et de la population, Adama Tiémoko Diarra, le projet vise principalement les femmes et les adressantes, tout comme les enfants, les hommes, les professionnels de la sante, les élus et autres. Selon le ministre le projet met l’accent sur les principales contraintes liées à l’accès des femmes et des filles aux services de santé maternelle et de la reproduction, aux renforcements du capital humain à travers la scolarisation et le maintient des filles à l’école, l’alphabétisation des femmes et leurs autonomisation économique. S’adressant aux responsables des ONGs, il dira que le lot important qu’ils viennent de recevoir vise à renforcer leurs capacités opérationnelles de gestion des activités sur le terrain au bénéfice des communautés dont l’amélioration des conditions de vie constitue la priorité du gouvernement du Mali et de ses partenaires techniques et financiers. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here