Relance des activités pastorales au Mali : Le département de l’élevage et de la pêche reçoit des matériels d’une valeur de plus d’un milliards de FCFA

9
La direction nationale des productions et des industries animales (DNPIA) a servi de cadre le mardi 26 septembre 2017 à la cérémonie officielle de remise symbolique de matériels et équipements aux services techniques du ministère de l’élevage et de la pêche. Cette cérémonie de remise des matérielles s’inscrit dans le cadre du projet « Appui au renforcement de la résilience des populations affectées par les crises à travers la relance des activités pastorales dans les régions du Nord du Mali ». Ce projet, d'un montant de 2 millions d'euros (1 milliard 200 millions de FCFA), financé par la Belgique pour une durée de 30 mois de décembre 2016 à juillet 2019 a pour objectif de contribuer à restaurer et relancer les activités pastorales pour une amélioration des revenus et conditions de vie des populations de pasteurs et agropasteurs. La cérémonie de remise était présidée par le ministre de l’Elevage et de la Pêche, Madame LY Taher DRAVÉ, en présence de Dr Myriam Bacquelaine, cheffe de la mission diplomatique de la Belgique au Mali et cheffe de la coopération, de la Représentante de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture), Fatouma SEID et de nombreuses autres personnalités. « A travers la Belgique, nous remettons donc ces équipements aux Directions Régionales des Services Vétérinaires, de Mopti, Tombouctou, Gao et Ménaka, et à la Direction des Industries et Productions Animale de Ménaka du Ministère de l'Elevage et de la Pêche. Il s'agit de 6 motos DT ; 30 congélateurs solaires d'une capacité de 160-240 litres ; 50 glacières de 50 litres », a déclaré la représentante de la FAO, Fatouma SEID. Avant d’ajouter que ces équipements devront permettre de renforcer durablement les capacités techniques de services du ministère de l’élevage et de la pêche. En outre, elle a salué et remercié la Belgique pour ce geste noble en direction des populations maliennes qui ont tant souffert de ses multiples crises qu'a connu le Mali. Selon Dr Myriam Bacquelaine, cheffe de la mission diplomatique de la Belgique au Mali et cheffe de la coopération, ce projet, qui relance des activités pastorales dans les régions de Gao, Ménaka, Mopti et Tombouctou, cible les réfugiés et déplacés internes de retour. Il est financé, dit-elle, par la Belgique à hauteur de 2 millions d'Euros, soit un peu plus de 1 milliard 200 millions de FCFA et mis en œuvre par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) pour une durée de 30 mois. Enfin, la diplomate Belge a souhaité à ce que 30% de femmes soient des bénéficiaires dudit projet. Au nom du Gouvernement et des bénéficiaires directs et indirects du projet, le ministre de la l’Elevage et de la Pêche, Madame LY Taher DRAVÉ a remercié la Belgique pour avoir financé ce projet à hauteur de 2 millions d'euros et aussi à la FA0 pour sa mise en œuvre. «Au nom du Gouvernement de la République du Mali, nous acceptons ces équipements avec la promesse d'en faire un bon usage pour le renforcement des capacités de nos services techniques sur le terrain. Avec ces équipements, les différentes directions seront équipées pour la mobilité des agents vaccinateurs et le maintien de la chaîne de froid ; et ainsi optimiser leurs interventions lors des campagnes de vaccination. Ces actions seront bénéfiques aux éleveurs et permettront à améliorer le service de l'Etat à leur endroit ; contribuant ainsi au renforcement de leur résilience », a conclu Mme le ministre. Enfin, la cérémonie fut clôturée par la remise symbolique des matériels aux bénéficiaires. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako