Distingué meilleur promoteur africain des sports 2017: le ministre Housseini Guindo dédie son prix à l’ensemble des mouvements sportifs malien

8
Le Prix africain de développement (PADEV) a été créé en 2006 par les organisations de la société civile de douze pays africains. Depuis cette date, PADEV décerne chaque année des prix à des personnes physiques et morales pour des œuvres accomplies dans leur secteur d’activité respectif. Il s’agit pour la Fondation 225 de mettre en exergue la qualité et l’impact de ces personnes dans le développement de nos pays, afin qu’elles constituent des modèles pour d’autres. Cette année, après délibération du jury dont la probité est reconnu, le ministre des Sports du Mali, Housseini Amion Guindo, a été distingué meilleur promoteur africain des sports pour son leadership et sa compétence pour la revalorisation des disciplines sportives au Mali, qui se traduit par des performances en nette hausse des équipes et athlètes maliens au plan international, comme l’atteste le président de la Fondation 225 Koffi Kouadio, dans sa correspondance qu’il a adressée au ministre Guindo. Ce prix sera décerné au ministre lors d’une cérémonie solennelle baptisée PADEV Casablanca 2017 qui aura lieu du 27 au 29 octobre prochain au Maroc. Cette bonne nouvelle a été reçue avec beaucoup de joie et de respect par l’ensemble des mouvements sportifs maliens, les autorités, ainsi que les citoyens du pays. Pour magnifier cela, la Direction nationale des sports et de l’éducation physique, sous la conduite de son premier responsable a organisé le mardi 26 septembre dernier au Palais des Sports sis à l’ACI 2000, un point de presse pour manifester leur joie par rapport à la distinction du ministre Housseini Amion Guindo. C’était également une manière pour les organisateurs de faire le bilan des 4 ans du ministre des Sports sous le mandat de SE Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, Chef de l’Etat. La rencontre a regroupé autour du chef de cabinet du ministre des Sports, Youssouf Singaré, le Directeur national des sports et de l’éducation physique, Ibrahim Fomba, le représentant du président du Comité national Olympique et sportif du Mali, Aboudoul Wahabou Zoromé, des présidents des différentes disciplines sportives du Mali. Ce prix traduit l’engagement et le dévouement du ministre des Sports pour le développement du sport national dans toute sa dimension. Il est aussi, le couronnement de tous ses efforts pour le rayonnement du sport malien à travers le continent et le reste du monde, a souligné le Directeur national des sports et de l’éducation physique. « Sous la conduite de votre leadership, notre pays a écrit les plus belles pages de l’histoire de son sport, en pulvérisant tous les records », s’est-il félicité. Au nom de l’ensemble du personnel de la Direction nationale des sports et de l’éducation physique, Ibrahim Fomba, a adressé ses vives et sincères félicitations au ministre Housseini Amion Guindo pour ce prix de meilleur promoteur africain des sports de l’année 2017. A la suite de son directeur, Aliou Maiga, directeur national adjoint des sports a fait un bref rappel du bilan des 4 ans du ministre des Sports sous le mandat de SE Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, Chef de l’Etat. Le directeur national adjoint des sports, a cité entre autres : Au plan institutionnel et juriste : il a parlé de l’adoption du document de Politique nationale de développement du sport (PNDS) en avril 2015 ; -L’adoption par l’Assemblée nationale en juin 2017 et la promulgation le 14 juillet 2017 de la loi régissant les activités physiques et sportives ; -La création du Centre de médecine du sport (CMS) ; -L’ouverture d’une filière de spécialisation en médecine du sport au niveau de la Faculté de médecine ; – La création du mérite sportif destiné à récompenser les sportifs, les dirigeants sportifs, ainsi que les personnes ayant contribué au développement du sport ; -La mise en place de la fédération malienne du sport scolaire et universitaire ; – L’élection de quatre de nos compatriotes au niveau des instances sportives africaines et mondiales ; – La revalorisation des primes allouées aux sportifs de haut niveau et à leur encadrement technique. Au plan des infrastructures et équipements sportifs : il a cité la construction et l’équipement du Centre de médecine du sport ; -La construction de l’hôtel des sports ; – La réhabilitation du siège du secrétaire général de la zone 2 de l’ACNA ; – La réhabilitation du stade Ouezzin Coulibaly, ainsi que l’installation de forages d’eau dans les stades CAN de Kayes, Mopti, Ségou et Sikasso. Au plan des résultats sportifs : selon le directeur national adjoint des sports, le renforcement du cadre juridique et institutionnel a permis l’instauration d’une bonne gouvernance. Dont les résultats sportifs sont probants. Il s’agit de deux Coupes d’Afrique des Nations de football ; une Coupe de championnat d’Afrique de Karaté ; cinq Coupes d’Afrique en basket-ball, Champion de basket-ball aux Jeux africains de Brazzaville ; Champion en athlétisme aux 8ème Jeux de la Francophonie ; Champion d’Afrique de bras de fer sportif, Champion d’Afrique en Taekwondo ; Vice-champion du Monde en football ; Trois cent vingt et une médailles d’or ; Cent trente-quatre médailles d’argent et Cent treize médailles de bronze. Au titre de la coopération sportive : De 2013 à 2017, le département des Sports a conduit une politique dynamique et fructueuse en matière de formation et de coopération sportive. Ce sont, entre autres résultats, qui ont conduit le ministre des Sports Housseini Amion Guindo à être distingué meilleur promoteur africain des sports 2017. Le ministre Guindo a dédié son prix à l’ensemble des mouvements sportifs malien. Selon lui, ce prix est le fruit de la bonne collaboration de tous les acteurs du sport malien, ainsi que du public. AMTouré Source : aBamako aBamako