L’Assemblée générale extraordinaire de la ligue de football de Kayes : Le président Cheick Kanté, réhabilité !

12

Le 24 septembre 2017, s’est déroulé l’assemblée générale de la ligue de football de Kayes à l’hôtel Kamankolé. Ont répondu présents à cette assemblée, six districts et l’US Kita, le seul club de la première région évoluant en ligue 1, à l’exception d’un district. Trois points étaient à l’ordre du jour, la réhabilitation du président de la ligue, illégalement suspendu, le remembrement du bureau et la désignation des trois délégués devant participer à l’assemblée générale élective de la fédération malienne de football du 8 octobre prochain. Il n’est un secret de polichinelle pour personne que le football kayesien s’est vu imposer une crise aigüe depuis Octobre 2015 qui a vu la suspension illégale de son président par une minorité manipulée par le comité exécutif de la fédération malienne dirigé par Boubacar Baba Diarra. Malgré les multiples médiations des notabilités, des griots et d’autres bonnes volontés de Bamako à Kayes, rien ne fit. Face à la persistance de cette crise qui dure depuis deux ans, la majorité des membres votants à savoir les districts ont décidé de convoquer une assemblée générale extraordinaire pour sortir leur football de l’ornière. Désormais c’est chose faite depuis le 24 septembre dernier avec la présence de la majorité des districts à savoir Kayes, Diéma, Yélimané, Kéniéba, Nioro, Kita et l’US Kita, le seul club évoluant en première division et le seul district absent fut celui de Bafoulabe. Place aux  débats et aux discussions sur les trois points inscrits à l’ordre du jour à savoir la réhabilitation du président de la ligue illégalement suspendu, le remembrement du bureau et la désignation des trois délégués devant participer à l’assemblée générale élective de la fédération malienne de football du 8 octobre prochain. A la fin de ces débats, il a été procédé au vote pour approuver ou rejeter ces trois points inscrits. Sur les 13 délégués présents, 11 ont approuvé ces trois points inscrits à l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire. Ainsi le président Cheick Kanté fut rétabli dans ses droits de président légal de la ligue. Aussi il a été décidé du remembrement du bureau de la ligue et la désignation de trois délégués devant assister à l’assemblée élective du 8 octobre 2017. Ce qu’on retiendra de cette assemblée, 7 nouveaux membres ont fait leur entrée en remplacement de Mamadou Dramé Bathily dit le Vieux Bathily, de Mady Boubou Konaté, de Me Hamidou Dembélé et de quatre autres. Désormais le poste du premier vice-président revient à Abdoulaye Konaté, président de l’US Kita. A la fin des travaux, le président réhabilité a invité les uns et les autres à plus de mobilisation et de vigilance pour faire barrage aux fossoyeurs du football Kayésien avant d’adresser un vibrant appel à tous ceux qui veulent œuvrer pour le bonheur de la discipline. Cheick Kanté a tenu à remercier le vieux Hamèye Niang, les chefs religieux, les griots et le Gouverneur pour leur implication dans la tenue de cette assemblée générale extraordinaire apaisée et de conclure en saluant le courage et le sens de la responsabilité des délégués présents.

Sadou Bocoum, envoyé spécial à Kayes Les coulisses Echec et mat pour un ancien ministre à Diéma Depuis l’annonce de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire, ce fut la panique dans le camp du Vieux Batilly. Pour empêcher le district de Diéma de participer à l’assemblée, il a cru dissuader leurs responsables en passant par l’ancien ministre Marimanthia Diarra. Mais hélas pour lui les pressions de ce dernier n’ont pas eu le dessus sur la détermination et la responsabilité de ces responsables qui mesurent encore le sens de la dignité et de la parole donnée. « Nous sommes assez responsables pour comprendre que cette crise a été imposée depuis Bamako et nous avons compris ce n’est plus un problème de développement de football car depuis deux ans il n’y a pas eu de championnat de 2e division » confie un responsable. L’émissaire du Vieux Bathily humilié à Kéniéba et Yélimané Après l’échec de son plan machiavélique à Diéma, le Vieux Bathily ne s’est pas senti vaincu. C’est ainsi qu’à quelques jours de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire, le sage dénué de toute sagesse a décidé d’envoyer un de ses prostitués en la personne de Baba Coulibaly à Yélimané avec la somme de 200 000 FCFA et un jeu de maillots. Mais c’était sans compter sur la responsabilité et la dignité des Yélimanékas et plus précisément les responsables du district. Aussitôt l’émissaire fut éconduit jusqu’à la sortie de la ville. Dès son retour de Yélimané, il fut envoyé à Kéniéba avec plus de 1 million dans son sac. Là aussi ce fut une humiliation car l’émissaire fut de nouveau humilié et éconduit. Le Vieux Bathily serait-il un homme maudit ? La question que tout le monde se pose c’est de savoir si toutefois Mamadou Dramé Bathily ne serait pas un homme maudit. Sinon comment comprendre après avoir fait son temps, l’homme tient à faire le temps de ses enfants, de ses petits-enfants et de ses arrières enfants au sein du football. Pourtant celui qu’on appelle le Vieux Bathily a eu l’occasion de sortir de ce milieu avec tous les honneurs possibles. En effet le président Cheick Kanté l’avait proposé un salaire à vie et un poste de président d’honneur à vie mais sans succès. Selon nos informations l’attitude honteuse de ce vieux n’est pas une surprise car il avait été radié d’un comité de gestion d’une mosquée pour avoir détourné les fonds de cette caisse. Au vu de tout ce qui précède, il ne fait aucun doute on peut dire que le  « Vieux » âgé de plus de 83 ans  semble être bel et bien un homme maudit et qui tend certainement vers une fin tragique Les raisons du non-vote du district de Kayes Ayant assisté à l’assemblée générale extraordinaire du 24 septembre dernier, les délégués du district de Kayes n’ont pu assister au vote. Aux dires du secrétaire général de la ligue, le nouveau bureau du district de Kayes avec un nouveau président, n’avait pas pu tenir sa première réunion ordinaire. En plus de cela il n’avait pas déposé la liste de son nouveau bureau à la ligue de football. Axe Bamako-Diéma Si Kayes est la première région du Mali indépendant,  elle ne semble pas être le premier souci des plus hautes autorités du pays sur le plan de l’infrastructure routière. Sinon comment comprendre qu’une partie de l’axe Bamako-Dakar qui occupe une grande partie au développement économique du pays à savoir l’axe Bamako-Diéma reliant la capitale malienne à celle du Sénégal soit autant dégradé. En effet pour tous ceux qui sont des habitués de cet axe, ils savent que c’est un véritable calvaire voire une mort préméditée. En plus de la dégradation, c’est l’étroitement de la route qui est en cause. Ce qui explique le nombre élevé des citernes et des camions en panne et souvent renversés au bord du goudron Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here