Le G5-Sahel est-il fait pour permettre à la France d’extraire davantage nos ressources au Nord ?

1
Le savant chimiste Lavoisier disait que ‘’rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ‘’. Nous sommes exactement dans ce scenario avec le G5-Sahel. Sur un budget de 423 millions d’Euros, 100 millions ont fait l’objet d’avance et les 323 millions d’Euros sont soumis à la volonté des Américains et des Britanniques pour financement. Pour ces deux pays ce G5-Sahel est une force de plus au Sahel avec la présence de Barkhane du Tchad au Mali en passant par la Mauritanie. Cette force est supportée financièrement par la France. La MINUSMA est également supportée financièrement par la France et une dizaine de pays européens et l’Amérique depuis presque quatre ans. N’oublions pas que c’est l’opération Française SERVAL déclenchée en Janvier 2013 qui a permis de chasser les terroristes pour faire venir ensuite le MNLA. Cette opération coutait à la France journalièrement un millions de Franc CFA. Elle a duré du 11 Janvier 2013 au 16 Juillet 2014 soit 36 mois. Donc au bas mot, SERVAL a coûté à la France 1080 millions d’Euros soit 708 milliards de Franc CFA. Ces dépenses faites par la France ne sont pas une aumône donnée au Mali. Elle doit les récupérer quelque part en puisant dans les ressources du Mali. Aussi avec la présence de Barkhane au Mali, on assiste depuis trois ans à une dépense moyenne journalière d’un million d’Euros. Elle a le même niveau de dépense que l’opération Serval. Les deux opérations ont coûté à la France, 1 416 milliards de FCFA. En ajoutant les 200 millions d’Euros annoncé par la France pour appuyer le G5-Sahel, nous nous retrouvons banalement avec 131 200 milliards de FCFA. A cet effet l’ensemble des opérations pour la France au Mali coûtera au trésor Français 1 547,2 de FCFA. En bonifiant ces montants, au même titre qu’un placement financier dans une banque au taux de 12%, la paix au Mali aura coûté à la France la bagatelle 1 732, 864 milliards de FCFA. Ce ne sont pas les stations d’essence TOTAL et SHELL installées depuis 2014 qui pourront faire rentrer ce montant dans les caisses du trésor Français. Il faudra aller vers les ressources minières, les exploiter et les acheminer sur la France surtout que le sous-sol malien n’est pas indigent. Parmi ces ressources exploitées au Nord du Mali, il y a l’eau souterraine en grande quantité, l’or de Tessalit, le pétrole de Kidal et les terres rares qui sont des minéraux servant à fabriquer des éléments électroniques rentrant dans tous les aspects de la vie économique. Le Mali en possède en grande quantité. Aussi bien pendant l’opération SERVAL, que celle de Barkhane la France à toujours amener des millions de tonnes d’équipements qu’elle n’a pas pu utiliter dans la guerre. Nous avons des informations comme quoi des centaines de géologues font partie de l’équipe Barkhane ainsi que des engins de sondage, d’exploration et qui sait s’il n’y a pas d’autres pour l’exploration et le transport de nos richesses en provenance du sous- sol de Kidal. Nos dirigeants en savent beaucoup plus que les citoyens qui ne se fient aux rumeurs. Des dizaines de milliers de conteneurs sont transportés nuitamment de différents port de la sous région pour Tessalit et vice-versa sans que le Mali ait la possibilité de vérifier ce qui se passe réellement dans cette zone. Ces endroits sont interdits aux militaires Maliens et aux géologues civiles Maliens. Ce sont des géologues d’autres nationalités qui sont employés avec la consigne ferme de ne pas ouvrir la bouche au risque de disparaitre dans le désert pour toujours ou subir le même sort Claude Verlon et Gislaine Dupont. Pour combiens d’années encore la France va continuer à exploiter le sous-sol Malien afin de faire rentrer ces sous dépensés semble-t-il pour ramener la paix au Mali ? Le retour de la paix dépendra du temps qu’il faudra à la France pour récupérer ses investissements. Dix ans ou vingt ans ? On ne le sait pas, car nos dirigeants ne peuvent pas leur demander des comptes au risque de perdre leur fauteuil. C’est le Mouvement ‘’on a tout compris, Wati sera’’ qui a vraiment tout compris. Le peuple dort et il n’a rien compris de l’attitude de nos dirigeants et de la France. Le financement du G5-Sahel par la France n’a rien d’un cadeau royal, car la France n’a pas d’amis, mais des intérêts. Nos dirigeants doivent arrêter maintenant de dire que la France est un pays ami du Mali. Nous avons vraiment tout compris ! Ivette Guindo Source : aBamako aBamako