Processus de paix au Mali : Le ministre Mohamed El Moctar lance le projet : « Ensemble vers la Réconciliation pour la paix »

5
Dans le cadre du programme d’Appui à la Réconciliation Nationale et à la Résolution des Conflits (ARCOMA), le ministre de la Réconciliation Nationale, Mohamed El Moctar a procédé, le lundi 25 septembre 2017, au lancement du projet : « Ensemble vers la Réconciliation pour la paix » (ERP). Financé par l’Union Européenne, le présent projet a pour objectif de contribuer au retour de la paix, la stabilité, la cohésion sociale entre les communautés du Mali et plus particulièrement dans les zones affectées par la crise sécuritaire. Malgré certaines avancées notables dans la mise en œuvre de l’Accord sur les plans sécuritaire, institutionnel et politique, la dimension réconciliation reste une préoccupation considérable compte tenu de la persistance des conflits inter et intra-communautaires au nord comme au centre de notre pays. Cependant, il convient de noter que le projet ERP repose sur trois axes notamment, le premier concerne la promotion de la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale ; le deuxième porte sur l’accompagnement des actions de réconciliation nationale et le troisième axe concerne le renforcement de capacités des acteurs. Dans son discours, le chef de la délégation de l’UE au Mali, Alain Holleville a relevé que la paix demeure conditionnée par la réconciliation effective des populations au Mali. Selon lui, le projet : « Ensemble vers la Réconciliation pour la paix », d’un montant de 2,2 millions d’Euros, l’UE soutient directement le ministère de la Réconciliation Nationale dans la mise en œuvre de son plan d’action et dans l’opérationnalisation des missions d’appui régional à la réconciliation nationale (MARN). A l’en croire, les activités prévues montrent qu’un tel projet porte en lui les capacités à réconcilier les communautés par le biais du dialogue, de l’échange et par la promotion du civisme et de la citoyenneté. Pour l’ambassadeur de l’UE, Alain Holleville, l’ambition du partenariat entre l’Union Européenne et le ministère de la Réconciliation vise à contribuer à développer les conditions d’un Mali pacifié à même de reconstruire l’esprit de la nation en tant qu’il réunit un peuple uni dans sa diversité sous le même drapeau. Selon lui, le succès de ce programme sera également déterminé par le degré d’implication du gouvernement et en particulier du ministère. A ce titre, dira-t-il, la contribution du gouvernement du Mali sera indispensable pour garantir l’impact et la durabilité du projet. Pour sa part, le ministre de la Réconciliation Nationale, Mohamed El Moctar a d’abord remercié l’UE pour son appui pour le retour de la paix et la réconciliation dans notre pays. Pour lui, c’est grâce au dialogue sous toutes ses formes et aux campagnes de sensibilisation prévues par le projet que se développera un espace d’expression et d’actions innovantes, vecteurs de solidarité, de paix et de développement social. Le processus dialogue, a-t-il expliqué, conduit à la mise en œuvre des projets de cohésion sociale de nature à apaiser les conflits entre les populations. « Ces dialogues seront des projets concrets de développement en apportant des supports pour le développement économiques. » a-t-il dit. Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako