Honorable Karim Keita : Dur d’être fils du président de la république !

119
Le président de la commission de défense de l’Assemblée Nationale du Mali s’appelle Karim Keita, il est député élu en Commune II du district de Bamako et il jouit d’une grande popularité vu son âge et son audace à s’émanciper sans l’aide du titre du fils du président de la république IBK qu’il est. Malgré cette jeunesse qui est un atout et qui augure un lendemain meilleur pour des milliers de jeunes de sa génération, il fait l’objet d’attaques injustifiées et pourtant malgré son jeune âge il est d’une réputation de travailleur. Qui est ce jeune député qui fait l’objet de fantasme souvent sans être réellement le diable que d’autres décrivent et présentent comme tel ? Il est député et il remplit bien ce rôle d’élu de la nation sans démagogie, c’est lui le président de la commission de défense qui est à la base du vote de la loi d’orientation et de programmation militaire et cette loi a été adoptée et votée. En plus, il y a eu la loi de la programmation de la sécurité, une loi qui permet une base de planification des effectifs et des moyens dans l’armée et de sécurité pendant cinq années. Les recrutements dans les différents corps se fait en effectif et en fonction de ses effectifs, les matériels sont payés et nos forces sont équipées ; ce qui est une véritable prouesse technique. Pourtant, malgré ces différents succès, il est accusé à tort pendant que ces succès font de lui un homme de vision qu’on le veuille ou pas. Au Mali, rares sont des députés qui ont une permanence et l’honorable Karim Keita en dispose dans sa commune où il consulte, reçoit et règle le problème des maliens et cela en toute disponibilité. On l’accuse souvent sur du faux pendant que les problèmes qui sont réglés sont des problèmes des maliens et sont réglés au nom du Mali. Loin de faire l’apologie du diable, souvent l’intellectuel doit savoir comprendre certaines choses, les analyser et surtout trouver des raisons fiables et Karim Keita pose des actes dans ce sens. Au cours d’une de nos missions sur l’extérieur du pays et de retour à l’aéroport de Bamako sans véhicule, comme c’est une obligation pour tout citoyen, nous avons dû prendre un taxi pour rentrer. L’occasion était belle pour mener notre petite enquête sur la fameuse affaire des taxis de l’aéroport car, selon la légende, c’est le puissant fils du président qui aurait amené ses propres taxis et chassé les autres. Quelle affabulation, le taximan qui nous amène dans notre famille nous explique. Le député Karim Keita n’est impliqué ni de loin ni de près à cette situation. Comme tout bon travailleur, les chauffeurs de Taxis se sont regroupés et ont formés une coopérative qui gère en toute responsabilité et légalité les taxis de l’aéroport, nous confie Youssouf Traoré, un chauffeur de taxi qui est même actionnaire. Alors que le fils du président, député élu de sa commune qui gère le quotidien des milliers de son électorat, est cité dans une affaire dont il n’est ni à la poupe et ni à la proue de cette affaire. Dur pour lui ! En plus de cela, on lui impute toute sorte d’affaires qu’on aurait perdues par incompétence ou par dossier incomplet et on lui attribue tous ces torts. Dur d’être fils du président de la république. On l’accuse à tort d’attribution de marché de gré à gré sans apporter la moindre preuve ; cela fait mal à tout individu, qui comme tout être humain aspire à un peu au bonheur. Et pourtant ses actions en tant qu’élu de la nation sont bien réelles et la population bénéficie des CSCOM équipés, des salles de classes construites, des éclairages publics et autres appuis en espèce et en nature. Ces faits sont logiques et on communique mal sur ces gestes hautement patriotiques et salutaires. Nous avons vu des voitures de particuliers sur facebook que l’on fait passer pour des voitures de l’élu de la commune II alors qu’il n’en est rien, tout cela est pris par notre cher député comme un fait de Dieu et bizarrement il ne polémique guère sur tout ce qu’on lui attribue. Certes, il est fils du président de la république et un bon fils veille toujours sur la maison familiale et quel fils ne veut pas veiller sur les affaires de son père fut-il président de la république ? Quand l’équipe communale a remporté la coupe du Mali, nous avons vu les joueurs doté de moyens de déplacements et une enveloppe pour les encourager par l’honorable Karim Keita et ces joueurs ne sont-ils pas des maliens et ces maliens ne méritent-ils pas du bonheur ? Courage honorable ! Dia Source : aBamako aBamako
  • dakouotouba

    Mr le journaliste c,est dans les critiques qu,on tire ses énergies !!! A beau mentir si le concret est là on verra la vérité !Pas besoin d,éloge !

  • dilika1958

    Pauvre avocat du diable. Tu peux d’inscrire sur sa liste d’attente